16 janvier 2017

Janvier 2017

Deux fois que je laisse passer le vendredi. J'avoue que je deviens moins assidue à mes blogs. Dix ans ! c'est long et je vous en ai raconté des choses. Je vais également beaucoup moins sur les vôtres. Beaucoup, depuis 10 ans ont arrêté ; il faut dire que la vie change et que nous avons peut être de nouvelles priorités. En un mot, je trouve que c'est moins dans l'air du temps.

35

Depuis une bonne semaine, nous avons pris nos quartiers d'hiver à Pralognan. Nous y venons chaque hiver là aussi depuis plus de 10 ans. J'ai déjà partagé beaucoup sur ce sujet avec vous. Nous y sommes jusqu'aux vacances de février, car pour les deux semaines, nous prêtons notre appartement, une semaine au fils d'amis picards qui vient déjà depuis plusieurs années avec son épouse et ses deux enfants. L'autre semaine, nous l'échangeons avec une semaine pour nous au mois de Mai, avec un couple qui nous prêtera leur appartement dans le sud de la France au bord de la mer. Je vous ai déjà parlé de nos échanges, c'est une belle opportunité pour les uns et les autres. Avec cette formule, nous pouvons aller en vacances gratuitement dans le monde entier, seul notre transport et nos frais sur place seront à notre charge. Et pendant notre absence Georges et Jacqueline profitent de notre résidence principale.

12

Quand nous sommes venus préparer l'appartement quelques jours avant Noël pour l'amie d'Annabelle, qui elle aussi vient régulièrement, nous avons eu une sacrée surprise. Quand j'ai voulu leur préparer les lits, celui de la chambre d'amis était inondé, en apparence nous n'avions rien vu, seul une odeur bizarre m'avait interpellée et j'avais laissé ouverte la fenêtre. Mais voilà, une infiltration ce serait produite dans l'appartement du dessus, sans que personne ne s'en aperçoive. Un ouvrier venu travailler sur le balcon aurait mal refermé la porte fenêtre et pas fermé du tout le volet (dixit un voisin qui surveille l'immeuble vide) et cette nuit là, de fortes pluies diluviennes et un vent violent se sont abattu sur Pralognan en direction de notre pignon, l'eau aurait passé entre la dalle de béton et leur plancher. Une fissure se trouvait à notre plafond au-dessus des lits et l'eau s'est infiltré doucement mais sûrement et comme personne n'était présent dans les appartements, les dégâts au dessus s'ils étaient visible ont séchés et chez nous uniquement le lit était mouillé jusqu'au sommier, la literie a moisi et expliquait la drôle d'odeur. Obligé d'aller acheter en catastrophe un sommier et un matelas et laver le reste. Sauf que nous étions à quelques jours de Noël et que la livraison ne pouvait se faire que pendant le séjour de nos amis. Maintenant tout est rentré presque dans l'ordre, sauf que le peintre qui doit refaire le plafond ne commencera que la semaine prochaine et il faudra que je re prépare tout. J'ai donc voyez-vous de l'occupation.

2

Nous devions par nous-même refaire les peintures du séjour, nous reviendrons les faire au printemps. Car je ne supporte plus les murs saumon que nous avons depuis le début. J'ai toujours trouvé drôle d'avoir mis cette couleur, il paraît que les précédents propriétaires aimaient bien et trouvaient que cela faisait chaleureux. Oui, mais là, cette couleur me sort par la tête. Je rêve de blanc cassé. Ce qui ne va pas être une petite affaire, car les murs peints sont en fait en crépi tout comme le plafond.

1

Donc  a défaut de repeindre les murs, je me suis amusée à faire la valse des meubles, pour avoir l'impression d'un petit changement. Petit mari n'aime pas du tout ce genre d'activité dont je raffole, mais quand j'ai décidé quelque chose côté déco, c'est souvent moi qui remporte. J'avais tellement l'habitude avant de changer mes meubles de place, que je suis très organisée, je n'ai pas besoin d'aide. Il n'est intervenu uniquement que pour m'aider à remettre tout dans le buffet et consolider les étagères qui avaient depuis longtemps un petit souci. Il y en a un autre qui n'a pas apprécié non plus, c'est Igor, bousculer ses habitudes et ses odeurs l'a complètement perturbé, en plus qu'il est maintenant seul avec nous et dans un appartement plus petit que la maison, nous avons pu nous rendre compte que Tara lui manque beaucoup, son comportement n'est plus du tout le même.

10

Il ne faut pas qu'il se plaigne mon cher Igor, j'ai changé la couverture du canapé pour qu'elle se marie avec son poil et je lui ai mis un nouveau tapis assorti, c'est quand même plus chaud que le carrelage. Il fallait bien dissimuler un peu le sol assorti aux murs, car là, je ne peux rien faire. Le résultat me satisfait et petit mari trouve que c'est mieux. Ce n'est pas en fin de compte le changement qui lui déplaît, c'est d'avoir à le faire. Et comme  je lui demande presque rien, il est content. Je me souviens la dernière fois que j'ai changé quelque chose à la maison, c'était les meubles dans notre chambre, je ne lui avais rien dit, je me suis enfermée dans la pièce et la valse a commencé pourtant c'était pendant la convalescence après mon opération de la hanche. Lui, dans le boudoir il n'a rien entendu et n'a pu qu'admirer quand tout à été fait, il était très content et il a approuvé le nouvel emplacement du lit.

 3

Pour les vacances de Noël il n'y avait presque pas de neige, seulement celle de culture sur les pistes. Nos invités et ceux d'Annabelle en ont profité pour faire de belles et grandes randonnées comme celles que l'on fait en été ou presque. Tous ont beaucoup appréciées. La neige est arrivée en abondance seulement  le 14 janvier. Nous n'avons pas eu de chance pour recevoir la Grande Odysée Savoie Mont Blanc, c'était la première fois qu'elle s'arrêtait à Pralognan, les organisateurs ont été obligés de tout bousculer et faire la course le soir après la fermeture des pistes, car il n'y avait pas de neige sur  les chemins qu'ils devaient emprunter. Malheureusement à 18h la pluie s'est invitée pour le départ et je peux dire que nous avons été bien trempés, dans la soirée elle s'est transformée en neige, mais la fête a été un peu gâchée. Dommage car c'est vraiment sympa de voir ces chiens qui n'attendent que le moment de partir . Il faut les encourager en tapant sur les banderoles publicitaires, ça les existent encore plus. Le comité des fêtes nous a dit que nous aurons encore le droit à leur passage les deux prochaines années. Donc nous aurons deux séances de rattrapage.

10

Après une journée ou nous n'avons pas pu sortir tellement il neigeait, voici les premières balades que nous avons faites.

4

6

13

14

Posté par manouedith à 18:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 février 2015

Le retour à la maison annonce le printemps

Chaque année, c'est le même rituel depuis que nous sommes à la retraite. Nous passons une partie de l'hiver dans nos montagnes. Depuis plusieurs années mes balades étaient restreintes et je n'avais plus l'envie de marcher. Cette année un renouveau ; chacun de nous devions tester nos nouvelles hanches. Petit mari a refait du ski normalement évidemment,  il a évité un peu le parcours des bosses. Quant à moi j'ai rechaussé les raquettes et redécouvert les beaux endroits que j'aime.

 

 

pzralognan balade raquette

 

Cette année, aux vacances scolaires du nord de la France, nous avons laissé notre appartement à des amis d'Annabelle, par exemple, entre Noël et le jour de l'an, elle a pu profiter de sa meilleure amie et de son filleul. Et là, c'est une de ses Internes et la semaine suivante une de mes amies ; nous, nous repartirons une petite semaine pour fermer l'appartement et le mettre en fonction repos le temps que la neige fonde et laisse apparaître les jolies fleurs de montagne.

 

fleurs de montagne printemps

 

Mais évidemment quand nous redescendons c'est un jour chargé, habituellement quand nous pouvons, nous évitons ces jours là. C'est paraît-il la crise ! mais il y a quand même encore beaucoup de couples qui peuvent payer des sports d'hiver à leurs enfants, tant mieux pour eux et pour l'économie des stations. Je sais que beaucoup critiquent justement ces vacances coûteuses en disant "oui, mais vous vous rendez compte il y en a qui ne peuvent pas se payer ça !" peut être, mais si plus personne ne peut prendre ce genre de congés et faire vivre ceux qui habitent à la montagne, la crise serait encore plus grave. C'était,  simplement une petite parenthèse que malgré tout je tenais à souligner car je constate trop souvent sur les blogs certains coms désobligeants accompagnés de mots "limites" pour critiquer ceux qui peuvent encore en profiter, venant souvent de la part de personnes qui montrent du doigt l'intolérance des autres.

 

retour de vacances

Sur le chemin du retour, jusqu'à l'autoroute ça va encore. A Albertville, nous prenons la nationale car depuis le péage les files ralentissent drôlement.  Nous décidons de nous arrêter à Chambéry pour déjeuner, car le frigo à la maison est vide. C'est dans la zone commerciale que nous nous arrêtons sous une pluie battante ici :

hippopotamus

Une heure après, nous reprenons la route, il nous reste 45 minutes jusque la maison, mais là, c'est une autre histoire ; pendant que nous sommes arrêtés, la neige a commencé à tomber les flocons de plus en plus gros. Et ça donne ça.

pralognan retour

12b

du côté de Chindrieux, les vignes sous la neige sont magnifiques.

Encore quelques kilomètres et nous sommes à la maison, mais il va falloir jouer de la pelle à neige pour pouvoir rentrer la voiture au garage.

 

retour de pralognan 21 février 20152

Une fois rentrée dans la maison, surprise la chaudière est arrêtée, cela fait deux fois, pourtant elle est neuve et vérifiée chaque année, donc sujet à creuser. Il fait très froid dans la maison, il va falloir deux jours pour qu'elle retrouve sa chaleur habituelle. En attendant, allumons un feu dans la cheminée. Dehors, il neige toujours et pourtant il faut aller faire quelques courses. Dans le village à deux pas de chez nous, il y a un carrefour contact, vous savez le magasin le plus petit des gammes "carrefour".1/2 heure après nous sommes rentrés en nous demandant pourquoi nous n'allons pas faire les courses ici plus souvent, car il y a pratiquement tout ce que nous avons besoin. Question à revoir !

carrefour_contact

C'est un plaisir de retrouver la maison, à chaque fois je me dis la même chose "elle est belle, on y est si bien",  je pense que je ne pourrais jamais revivre tout le temps dans un appartement ; il faut que je puisse aller dans toutes les pièces, que je retrouve toutes mes habitudes, non il me faut de l'espace. Dans 60 m², mes 250 m² me manquent. Soirée bien agréable au coin du feu, le lendemain nous allons chez Emilie et Paul, nous sommes impatients de les revoir et de voir le nouvel aquarium Paul est un passionné. J'aime les gens passionnés.

 

poissons Paul0

  Quand nous rentrons d'une si longue absence, il y a de la poussière partout, il faut remettre la maison en état de marche, défaire les valises, faire tourner la machine, ranger la valise au grenier et reprendre nos habitudes, c'est donc lundi matin que j'ai entrepris le grand ménage ; j'aime ça faire le ménage je vous l'ai déjà dit donc je suis contente, l'après-midi je peux revenir à mes occupations littéraires ou autres. Tara a retrouvé son panier et Igor ses balades dans le jardin.

 

01

 que demander de mieux ?

 

 

 

 

 

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,