28 juillet 2017

Des vacanciers pénibles pour des grands-parents sympas.

 

 

Une très bonne thérapie. Quand quelque chose vous a fait souffrir, n’ayez pas peur de l'écrire, cela fait un bien fou. Raconter et lire ce sont deux choses différentes, on ressent beaucoup plus la sensibilité des personnes. et on comprend mieux les faits relatés. 

 Je n’ai jamais passé une période de vacances aussi désagréable que celle-ci.

3

avant que ne commence le film ! 

L’année dernière, j’avais dit c’est fini, je ne prends plus de petits enfants en vacances. Fatigue, perturbation de notre rythme de vie, beaucoup de kilomètres, choisir à chaque fois des activités pour les distraire. Et pourtant j’aime mes petits enfants. Je ne me vois pas vieillir, je suis très active et prête à remuer des montagnes pour leur faire aimer la vie qui les entoure, leur faire découvrir de jolis endroits, essayer de parler avec eux, transmettre mes connaissances. C’est pour cela que cette année quand Thaïs m’a demandée de venir, je me suis empressée d’inviter sa cousine sa presque jumelle.

5

Ressentant un tel mal être en redonnant la dernière petite fille vendredi soir, que je me suis remise en question et j’ai essayé d’analyser le pourquoi des choses. Trop facile de se cacher derrière la crise de l’adolescence, belle façon pour les parents  d’accepter les désagréments de cette période et de ne pas se remettre en question. Je veux bien reconnaître que l’adolescence est un mélange d’hormones qui doivent se mettre dans le bon sens. Néanmoins quand la base des bonnes manières n’a pas été apprise ou négligée, et que les parents sont laxistes, il y a quand même un problème.  L’adolescence ne se cache pas si facilement derrière tout. J’ai entendu dire aussi qu’il n’y avait pas que l’éducation mais le caractère de l’enfant. Oui c’est vrai, mais comme l’enfant ou les enfants sont encore chez les parents, c’est à eux de les recadrer quand l’adolescent manque à ce qu’il leur ont appris : ce qu'il se fait et ce qu’il ne doit pas se faire. C’est pourquoi, je me retranche toujours sur l’éducation.

3

Sur deux petites filles de 14 ans (trois mois les sépare) voici le bilan que j’essaie de comprendre. 

Héloïse :

1

 

 1)     se lève rarement avant 11h30 et même midi. Deux fois à 10 h. (ne lui a-t-on pas appris qu’en communauté il y a des règles à respecter ?) C’est vrai qu’en regardant l’historique du téléphone portable le dernier SMS était à 23h passé.

2)     A fait la gu…. Tous les jours et elle répond sans arrêt.

3)     Pendu sur son téléphone portable (sauf à table et encore) toute la journée, même pendant les activités qui nécessitent pas l’emploi de ses mains ou de ses jambes.

4)     N’’a jamais faim à table aux heures de repas.

5)     Ne veut jamais se faire prendre en photo, alors que je voulais leur faire un album sur leur vacances, bon je peux comprendre beaucoup de jeunes ont une période ou ils n’aiment pa ça, mais quand même par gentillesse pour faire plaisir à sa grand-mère qui est tellement passionnée de photos (et croyez moi elle n’en abuse pas), peut être qu’un effort aurait été le bienvenu.

6)     En dehors des activités à l’extérieur elle n’est jamais dans les pièces communes, toujours enfermée allongée à travers de son lit (fait ou pas fait)

7)     Conteste tout, un jour de canicule nous avions choisi d’aller au cinéma, impossible de choisir ensemble un film, tous les choix de sa cousine étaient invalidés.

8)     Elle met la table quand on lui demande en traînant les pieds, quand elle a terminé, elle débarrasse son assiette et ses couverts. Sinon aucune aide autre, elle ne se propose pas.

9)     Les ¾ du temps laisse tomber sa cousine.

10)                        Pour aller fermer une fenêtre dans sa chambre il faut souvent enjamber ses affaires.

 

Bilan de ces 10 jours à la maison : Aucune sociabilité, manque de respect, n’est plus la petite Héloïse que j’aimais avoir le mercredi.

7

 

6

 

8

Thaïs :

 

53

 

1)     Veut toujours avoir raison et avoir le dernier mot.

2)     Dans une discussion cherche sans arrêt à vouloir donner une excuse et défend les autres même s’il s’avère avec preuves à l’appui qu’ils ont torts.

3)     Reprends sa grand-mère sans arrêt même si elle fait une faute de français.

 10

Sinon, très agréable, sourit tout le temps. Fait son lit chaque jour, range sa chambre plus ou moins. Aide et se propose pour tout. Dit toujours merci. Peu sur son téléphone portable car peu d’amis en métropole (elle vient de passer 3 ans à la Guadeloupe). Se trouve souvent sur son ordinateur à regarder un film, mais ce qui change tout, c’est qu’elle se trouve toujours dans la pièce où nous sommes, avec ses écouteurs soit, mais sa non présence ne se sent pas. Et nous répondant toujours sans agressivité si nous la dérangeons pendant son film. Essaie de dialoguer avec nous et de s’intéresser.  Mange de tout ou presque et mange beaucoup.

47

46

Quant à nous grands-parents que leur avons-nous apporté ?

4

 

10

Notre disponibilité, nous avons changé nos habitudes, par exemple nous ne dînons plus beaucoup le soir. Petit mari le préposé à la cuisine s’est décarcassé pour chaque soir leur faire un dîner convenable. Je me suis creusée la tête pour leur trouver des activités tous les jours et surtout en rapport avec leur âge, sans compter le coût de celles-ci et souvent glaces à l'extérieur au goûter. Petite anecdote parmi les activités, j’en avais trouvé une qui ne pouvait que leur plaire, une séance pour apprendre à se maquiller chez Yves Rocher avec petits billets pour accompagner. En sortant elles étaient mignonnes il n’y avait pas d’excès, j’ai voulu prendre en photo Héloïse pour montrer à sa maman, nous étions attablés chez le glacier (il y avait du monde), elle n’a jamais voulu et se cachait la figure derrière les mains, alors je pense là, par exemple si on lui avait appris à faire plaisir aux autres dans certains cas.  Sa grand-mère était tellement contente d’avoir proposé cette séance afin qu’elles ne fassent pas d’erreurs quand elles se maquilleront, car se maquiller c’est très féminin et elles aiment. Eh ! bien je peux vous dire que j’avais la larme à l’œil et j’ai été très déçue.

 9

 

 Revenons à l’utilisation de ce fameux téléphone portable qui m’indispose tellement par la façon dont on s’en sert. Si à mon époque il y avait eu cet outil, j’aurais appris à mes enfants, que c’était un outil formidable qu’il fallait savoir s’en servir, mais qu’il y avait des règles à respecter et que cela n’excluait pas  les bonnes manières du savoir vivre quand on s’en servait quand on n’était pas seul. Trop facile de se cacher derrière l’adolescence de ses enfants et rabacher sans arrêt aux grands-parents : oui mais, de votre temps il n’y en avait pas donc vous ne pouvez pas comprendre etc.…. S’ il y en avait eu, j’aurais fait appliquer des règles d’éducation, et ne pas s’en servir à tout bout de champ quand on est en société, parler doucement respecter ceux qui sont à côté de soi, ne pas s’en servir quand en groupe on fait une activité,  etc… Enfin tout ce  qui semble  paraître ringard à beaucoup de 30/50 ans. Etre bien élevé et respecter les autres ne sera jamais ringard. Et il faut arrêter de prendre les plus de 60 ans pour des gens inaptes à comprendre les outils modernes qui nous entourent. Ces derniers doivent être entourés par l’éducation quoi qu’on en dise et ça, c’est le rôle des parents : c’est pourquoi je parle souvent d’éducation.

 28

 

 Je suis désolée, j’aime mes enfants et mes petits enfants, mais si je ne suis pas d’accord  je n’approuve pas tout ce qu’ils font. Que les uns et les autres n’oublient pas le respect des anciens. Si nous, nous devons nous adapter à eux, qu’eux s’adaptent à nous.

 Alors voilà pourquoi j’ai passé de très mauvais moments pendant ces 12 jours.

 

50

 

Activités proposées et effectuées :

 

Mardi 11 juillet : Cinéma, 2 parties de bowling

Mercredi 12 juillet : Grottes de Choranche dans l’Isère.

Jeudi 13 juillet : accro branche à Hauteville

Vendredi 14 juillet : Repos, le soir feu d’artifice avec Marie et Jérémy

Samedi 15 juillet : direction Pralognan la Vanoise

Dimanche 16 juillet : toute la matinée Via Ferrata avec moniteur

Lundi 17 juillet :  Yves Rocher et galerie marchande de Champnord, glacier

Mardi 18 juillet : Héloïse repart, pour nous repos.

Mercredi 19 juillet Abbaye de Hautecombe et Canoë avec petit mari, Fabrication du savon. Goûter au restaurant de l’Abbaye.

Jeudi 20 juillet : 1h1/2 de Segway à Annecy, altercation avec Thaïs.

Vendredi 21 juillet : Visite d’un moulin à papier « Moulin de la Tourne dans l’Isère. Visite d’un moulin à huile et départ de Thaïs le soir après dîner.

 60

 

Peut être que maintenant, certains comprendront mieux mon coup de G….. Ecrire les choses, croyez moi cela fait du bien car j’oubliais de vous dire depuis jeudi, suite à l’altercation et certainement au stress de ces 12 jours, je ne me sens pas bien du tout, j’ai un point du côté gauche, comme quand je suis stressée et ce matin je me sens vidée des pieds à la tête.

Si j'ai voulu raconter cette expérience c'est parce que je sais que mon blog est souvent lu et que beaucoup se reconnaîtront et que souvent eux se taisent et ne disent rien pour ne pas blesser. Moi, j'ai toujours dit en face ce que je ressentais que cela plaise ou non, ce n'est pas maintenant que je changerai.

 

Pour information :

Repas et conduite chaque jour, pour beaucoup à plus de 50 kms de la maison  : Petit Mari.

Intendance, préparation des activités, manutention du linge, entretien divers, organisation : Edith

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,