30 août 2013

Le Musée du Peigne à Oyonnax

Savez vous que la seconde ville du département de l'Ain " Oyonnax" a été la première des trois villes françaises a fabriquer des peignes, avec Ezy sur Eure et La vallée de l'Hers. Son essor comme beaucoup de choses a eu lieu au XIXème siècle pour habiller les jolis chignons des belles dames.

 

0a

Leur forme, dépendant avant tout des matériaux et des outillages disponibles, a aussi évolué par paliers, allant du modeste morceau d'os taillé avec du silex, jusqu'au peigne injecté en matières plastiques, produit de la technique moderne.

 

0a6

Aux temps préhistoriques on emploie le bois, l'os ou l'ivoire. Après le néolithique s'ajoutent l'écaille de tortue et la corne. Pendant et après le XIXème siècle, les matières des temps modernes ont pris une importance croissante avec le celluloïd (qui n'a pas eu dans les années 1950 sont poupon dans cette matière ?) l'ébonite, l'acétade de cellulose et la galalithe.

 

0a13

 

 La corporation des "peigners" était déjà importante à Paris au XIIIème siècle. Les XIXème et XXème siècle ont marqué l'apogée du peigne d'ornement dont les plus fabuleuses créations furent présentées dans les expositions des joailliers vers 1900.

 

0a 17

 

0a2

Comme pour tout, la mode évolue et certains métiers ont du mal à survivre. Les entreprises doivent se moderniser. Dès la moitié du XXème siècle, tout en restant dans le monde du luxe, on commence à faire des accessoires de bureau, des vases ; on habille les petits sacs de soirées etc...

 

0a9

Dans les années 1960, pour se démarquer des lunetiers du Jura tout proche, on s'exerce à de jolies montures de lunettes un peu exentriques pour les soirées festives. 

 

0a12

Même Paco Rabanne se lance dans la deuxième partie du XXème siècle à des défilés de mode peu ordinaire.

 

0a 14

 Nous sommes bien loin de la boutique de l'artisan qui travaille la corne et l'écail pour réaliser de beaux peignes pour les élégantes de la Belle époque.

 

  

0a50a4

                                     

0a3

 

Si vous êtes en vacances dans le Jura, je recommande cette visite culturelle. Les photos ont été prises par mes soins et je me suis aidée d'un petit livre acheté au Musée : "Peignes du Monde au Musée d'Oyonnax".

Visite avec la Pastorale du Valromey.

 

Posté par manouedith à 00:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]


23 août 2013

Le lapidaire dans le Haut Jura et la vallée de la Valserine

 

Pour la seconde partie de notre balade, nous sommes remontés par le col de la Faucille en traversantt de jolis paysages malgré la pluie incessante ; nous nous sommes arrêtés  au Musée du Lapidaire à Mijoux.

 

016

collection personnelle rapportée au fur et à mesure de mes pérégrinations dans le monde entier.

 Savez-vous ce que c'est un "lapidaire" ? Dans le haut Jura, c'est un métier encore bien ancré dans la mémoire des habitants depuis le XVIIIème siècle qui s'est exercé très longtemps à domicile. En un mot pour résumer ce métier, on pourrait dire : c'est quelqu'un qui prend un mauvais caillou et qui en fait une jolie pierre dans laquelle joue la lumière.

la-patience-est-l-une-des-qualites-Romainmotier maitresses-du-lapidaire-il-arrive-a-jean-vergnaud-d-observer-une-pierre-pendant-des-heures-photo-dl-norbert-falco

Jean Vergnaud meilleur ouvrier de France depuis 1982 dans la catégorie pierre de couleur. Un des derniers lapidaires de France. Il exerce l'un des rares métiers ou l'erreur ne peut être corrigée. La France étant la capitale mondiale de la haute joaillerie, on demande aux lapidaires des pierres parfaites dignes d'orner les plus beaux bijoux. 

 

015

Cette tradition remonte aux horlogers catholiques genevois qui se sont réfugiés dans le Jura à partir du XVIème siècle afin de fuir l'environnement calviniste ; beaucoup se sont installés à Lélex dans le département de l'Ain pour être agriculteurs ou éleveurs. Mais, pendant les mois d'hiver comme ils ne pouvaient pas travailler la terre, ils ont réanimé leur métier, la taille de pierres qui servaient à la base à confectionner le mécanisme des montres suisse.

 

lapidaire-taille-pierre-jura

Vous trouverez ce Musée dans l'enceinte de la boutique de bijoux Trabbia Vuillermoz, route du Val Mijoux à Mijoux 01410, il est ouvert du mardi au dimanche inclus de 9h30 à 12 h et de 14h à 18h30. Je peux vous assurer qu'il est très intéressant.

Dans ce village il y a une autre spécialité, ce sont les fresques peintes sur les maisons des habitants, elles forment un circuits représentant les vieux métiers d'autrefois, il y en a 28 et nous les devons à un célèbre peintre de la région Robert BESSARD il les a réalisées entre 1984 et 2008. Je vous les montrerai une autre fois.

 

romaimotier 17

Un petit conseil si vous venez dans cette région, vous êtes à deux pas du col de la Faucille, un pique-nique dans votre voiture, une halte au col, si vous avez des enfants une petite descente en luge d'été et la seconde partie de la journée visite culturelle à Mijoux.  Bonne journée.

romainmôtier 17 b

 

Posté par manouedith à 00:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]

16 août 2013

Abbaye de Romainmôtier en Suisse

Seconde balade 2013 avec la Pastorale de Champagne en Valromey. Malheureusement une des seules journées du début août ou la pluie ne nous a pas quittés.

010

Dans un joli petit village médiéval Suisse "Romainmôtier" dans le canton de Vaud, trône au beau milieu du village la plus ancienne abbaye romane de Suisse.

 

018

 

 

09

 

06

Fondée par les moines de Cluny au 10ème siècle entre 900 et 1028, sur les fondations d'édifices du VII et VIIIème siècle. Portée par l'essor de la grande et prestigieuse abbaye de Cluny. Malheureusement elle périclite lors de l'annexion du pays de Vaud par Berne en 1536 suite à la réforme quil s'ensuivit.

 

012

Par la suite elle fut remise en chantier, et l'église de Romainmôtier est devenue la jolie abbatiale que nous connaissons de nos jours.  

 

01

 

03

 

05

 

013

Vestiges retrouvés lors de fouilles

 

021

 

019

 Un des vestiges datant d'avant 1536 : la porterie.

 

08

 

020

 

011

 

Posté par manouedith à 00:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]

09 août 2013

Le Château de Longpra en Isère et l'Art de la table

 

Entre le Dauphiné et la Savoie, entre les contreforts de la Chartreuse et le lac de Paladru, aujourd'hui, je vous emmène découvrir le château de Longpra qui cette année à ouvert une superbe exposition sur l'Art et l'Art de la table représentée par les magnifiques pièces d'orfèvrerie de CHRISTOFLE.

 

7

Mais avant, parlons un peu du château. Construit au XIIème siècle, le château tout au long de son histoire a changé de nombreuses fois de visage. Au début, la bâtisse est une maison forte comme une trentaine d'autres construites avant 1300 dans la région. De cette époque, il reste intacte les 378 m de douves et des vestiges de l'ancien pont-levis (l'actuel datant du XVIIème siècle).

18

 Au XVIIIème siècle Pierre Antoine de Longpra, conseiller au parlement du Dauphiné rase l'ancienne maison forte et reconstruit selon les goûts du siècle pour avoir une maison d'agrément. Dès 1536, le château appartient à la famille Franclieu et de nos jours le Comte et la Comtesse Albert de Franclieu gèrent l'accueil et les visites du domaine.

 

17

 

 

 

14

La totalité du château, des terrasses, des douves, les pavillons se trouvant dans la cour d'honneur, les grilles et les murs d'enceinte, les façades, les toitures, la grande allée menant au château ainsi que le parc, tous sont classés depuis le 25 août 1997, édifices protégés au titre des monuments historiques.

 

19

 

20

 

22

 

21

Madame la Comtesse, s'évertue chaque année à faire vivre son château en y organisant des expositions permanentes comme le Musée de l'outil à bois et des expositions temporaires comme celles réalisées les années précédentes.

Les ébénistes HACHE, très connus dans le Dauphiné, c'est à eux que nous devons les boiseries à l'intérieur du château et dans la chapelle.

Une autre année c'était : Les Métiers d'Art.

Tout l'été 2012, des sculptures de Camille Claudel et d'Auguste Rodin présentées dans une ambiance d'époque.

1

 

4

 

9

Et en cette année 2013, une magnifique exposition de la Maison Christofle ; des pièces d'orfèvrerie disséminées partout dans la maison pour donner une touche encore plus magique.

 

6

 

3

13

 

16

 

 

12

 

8

 

5

Je retiendrai, une table garnie d'objets magnifique du début du XXème siècle de toute beauté ou l'orfèvrerie étincèle de tous ses feux pour sublimer le raffinement à la française. Un bel exemple de l'art et de l'art de la table.

 

10

 Voici une table dressée comme en 1900

15

une autre plus contemporaine.

11

Chaque année, dans le grand salon de compagnie d'été et dans la cour d'honneur, des spectacles et des concerts ravissent les yeux et les oreilles de spectateurs sensibles à toutes sortes de beautées.

Si vous voulez aller voir cette jolie exposition et ce beau château, sachez qu'elle se terminera le 27 octobre 2013

 

Commentaires :

Wikipédia et photos Jean-François Souchet, Edith Blaind

Château de Longpra 38620 St. Geoire en Valdaine

 

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2013

Les sorties de la Pastorale du Valromey en 2013

 

Le lien dont je parle dans le billet précédent ne fonctionne pas, en faisant mes recherches je m'aperçois que ce billet n'avait pas été édité, je ne comprends pas, j'ai cherché et effectivement je ne le retrouve pas alors je vous le remets au cas ou, il complète celui de cette semaine en dessous.

 

Depuis l'année dernière, j'ai rejoint le groupe de la Pastorale du Valromey. Je leur ai proposé de jouer au reporter pour les 3 sorties de l'été. Je peux ainsi faire de jolies photos tout en visitant de beaux endroits, pour la plupart que je découvre pour la première fois. Comme ici l'église de St. Oyent de Belmont.

2

Martine nous attend devant le magnifique porche-clocher, pour nous emmener découvrir cette belle église rebâtie à la fin du XVème siècle.

 

3

On peut lire au dessus du portail gravé dans la pierre en gothique  1495.

 

5 

La seconde escale m'a beaucoup amusée. Dans le car qui nous emmène au château d'Hostel, c'est l'effervescence , un groupe de femmes et d'hommes à l'âge déjà bien avancé papotent inlassablement, chacun se remémorent son enfance. Enfin, Ils et Elles vont rentrer dans ce château perché sur la colline, caché par la verdure qui alimentait leurs convoitises et leurs intrigues enfantines. La plupart n'ont jamais franchi la grille.

 

0 Hostel carte postal

 Ils et Elles s'étaient contentés de parcourir la superbe allée bordée de tilleuls au bout de laquelle, tout le monde peut admirer le magnifique tilleul planté à l'époque de Sully. Cette belle allée longe la propriété et elle est accessible à tout le monde on peut admirer au loin les collines du Bugey.

 

27

Parmi notre sympathique groupe, il y en a une ou deux plus privilégiés que les autres. Elles ont eu la chance enfants de venir jouer avec les enfants du château car leur maman ou leur grand-mère y travaillaient.

L'agréable surprise à notre arrivée, c'est d'être reçue par la châtelaine ; une femme, elle aussi d'un  âge certain, mais superbe d'élégance et de classe ; toute de blanc vêtue. Elle nous accueille avec beaucoup de chaleur et nous guide tout autour du château en nous invitant à prendre les photos que nous voulons.

 

22

 toutes ces mamies sont redevenues en l'espace d'un instant, les petites filles de leur enfance, papillonnant autour de Madame le Châtelaine et racontant leur enfance au village en énumérant les personnes du château qu'elles ont connues à cette époque.

 

24

 

Vu par un oeil extérieur comme le mien, puisque nouvelle habitante de la région, je me suis revue moi aussi dans mon enfance et les mêmes histoires de châteaux sont remontées à ma mémoire. Il y a un côté attendrissant dans cette rencontre ou les années d'après guerre se mélangent avec celles de ce début du XXIème siècle. 

26

Qu'elle fut leur joie à nos mamies quand Madame, nous invite à rentrer dans la grande galerie et dans le vestibule qui possède un super escalier et qui dessert la partie privée d'une autre branche de la famille.

 

1 hostel

Les anecdotes, les souvenirs allant bon train et pourtant il faut quitter ce bel endroit car dans notre périple journalier, il nous reste encore une petite chapelle à visiter. 

 

3 hostel

C'est vers la chapelle Saint Maurice et Saint Antoine de Luthézieu que nous nous dirigeons ; elle existe déjà au XIIème siècle. L'abside et la travée du choeur sont romanes. La nef est du XVIIème siècle et les fenêtres romanes.

 

44

 

46

 

luthézieu 4

Bel après-midi, rendez-vous pour la seconde sortie le 7 août qui nous emmènera en Suisse.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,