Alors ça y est, l'opération mécanique que je devais subir est maintenant derrière moi. Il parait que je vais retrotter comme avant.

Bon, il faudra certainement plusieurs semaines, mais je progresse vite.

Clinique de Chambéry Médipôle Savoie(2)

Avec leur programme contre la douleur, j'avoue que je ne sens rien ça c'est formidable. C'est après que les petits désagréments normaux se produisent. La première journée, je suis remontée dans ma chambre vers midi, l'après-midi j'étais sur l'ordi tout allait bien. Première nuit apprendre à dormir sur le dos, alors ça c'est pas gagné, j'ai très mal dormi, car en plus une surveillance toutes les trois heures. J'ai apprécié d'avoir prise une chambre seule.

3

Deuxième jour, le kiné me fait sortir du lit et me fait faire quelques pas autour du lit, belle suée, gros effort ça tire mais ça va. Je regagne mon lit avec plaisir. Manouedith  s'ennuie rarement, donc je m'occupe. Petit mari me rend visite l'après-midi. Des coups de téléphone sympa. et voici le premier mercredi de passé, deuxième nuit tout aussi pénible à cause de la position allongée sur le dos, la fatigue s'installe.

2

Jeudi, deuxième séance de kiné, un petit bout dans le couloir, ça tire, je suis essouflée mais tout va bien. En revanche première toilette au lavabo, on m'installe une chaise près du lavabo on m'aide à la rejoindre et ensuite débrouille toi manouedith. Enfin comme je n'ai pas les deux pieds dans le même sabot on dira que je m'en sort très bien, un soulagement je peux aller sur les toilettes ; adieu le bassin au moins pour la journée, car cet accessoire est d'un désagréable, je ne l'aime pas du tout. Pas facile d'apprivoiser les béquilles avec un drain relié à une bouteille dans lequel s'écoule le sang qui se trouve encore autour de l'intervention, mais en douceur on y arrive.

 

3

 

Vendredi.  Quand on y pense l'opération ce n'est rien, les jours suivants c'est plus aussi marrant, on fatigue beaucoup, on à mal au coeur, on vous envoie vous laver seule sans aide dans des salles d'eau très modernes mais sans tablette pour poser tes produits because certainement maladies infectieuses, des équipes bien d'autres moins bien , ce matin il a fallu que je me débrouille seule sous la douche, serviette à un bout, béquilles tombées à l'autre un vrai marathon et la peur de tomber, bon on m'a enlevé le drain seulement après donc une peur enlevée car je me prenais le bocal dans les béquilles. Enfin je ne me plains pas ce sont de tous petits désagréments qui m'occupent . Mais le pire quand même c'est de ne pas pouvoir dormir sur le côté je dois dormir sur le dos et alors je ne dors pas beaucoup ce qui explique ma fatigue, les nausées m'empèchent de manger, bon c'est pas très appétissant donc je passe. Mais à part ça tout va très bien Madame la Marquise, oui, oui, oui tout va très bien. J'ai eu la visite de ma fille Emilie pendant plus de 2 heures, ce qui a permis à petit mari de ne pas venir car cela lui fait quand même 100 kms aller et retour ; une dame de la paroisse est venue papoter avec moi, sympa. Journée dans le fauteuil. Alors tout va bien.

4

samedi matin, après une nuit à peu près bien, car à 3 heures j'ai été réveillée par la nausée (suis-je enceinte !!) et surtout un bas de contensions qui appuyait sur l'ongle de mon pouce ça faisait mal, après avoir attendu un peu, je n'aime pas déranger, j'ai quand même appeler l'infirmière, elle m'a retiré le bas et tout allez mieux je me suis rendormie jusque 8h moins vingt, un exploit. Aujourd'hui, pas de pansement, pas de prise de sang, j'ai attendu le feu vert pour aller me laver comme une grande sans aucune aide, tout ce que je peux faire moi-même, je le fais ; elles ont tellement de travaille que j'essaie d'être autonome le plus possible et cela me fait de l'exercice. Aujourd'hui je vais avoir de la visite, je me suis maquillée légèrement et j'ai enfilé  un jogging blanc avec un haut bleu marine, il ne faut jamais se négliger tout d'abord pour soi-même et après pour les autres.

 

8

 

Suite au prochain numéro pour les péripéties de Manouedith, Bon dimanche à vous, ici il pleut et les nuages sont accrochés aux montagnes.