30 mars 2011

Chrystel Vidal

IMG_4084

Pour moi, aujourd'hui c'est un jour tout particulier.

chrystel_naissance

L'anniversaire de la naissance de ma seconde fille. Pour la petite histoire en 1968, pour faire accepter ce joli prénom à la mairie des Lilas, mon mari a mis plus d'une heure, l'employée de mairie de l'état civil, ne l'avait jamais entendu proposé et ne voulait pas l'accepter, c'était une dure à cuire cette dame là, après l'orthographe ne lui convenait pas, mon mari ne voulait pas qu'il soit écrit autrement et a décidé qu'il ne cèderait pas. Pour le dernier prénom nous avions choisi "Philippine" ; mais là rien à faire elle n'a pas cédée, elle l'a transformée en Marie-Philippe. Je vous le dis elle voulait avoir le dernier mot, ce qui prouve que l'autorité emporte toujours le dernier mot ; la petite plaisanterie durait depuis plus d'une heure et la maternité était juste à côté de la mairie, je commençais à m'inquiétter. Tout cela pour dire que 25 ans après il n'en serait plus de même, on verrait fleurir les "Liseron", les "Fleur", les "Capucine", les "Cerise" et j'en passe. Je suis certaine que les Théma et les Thaïs n'auraient pas été acceptés par cette dame ; mais dans la famille on a toujours préféré ce qui  sortait un peu de l'ordinaire.

chrystel___sa_naissance

Que de plus merveilleux que d'admirer son enfant et d'essayer de lui trouver des ressemblances. Pour ma Chrystel il n'y avait aucun doute, elle ressemblait à son papa.

Chrystel_7_mois_2

C'était un bébé souriant, on la prénommait "Miss Sourire"

chrystel_2

La voici sur un char à la fête du village, elle était un peu fière je vous assure.

chrystel_20_ans

Cette année là, elle faisait du théâtre, la voici dans un de ses rôles, je ne me souviens plus de la pièce, certainement du Feydeau ou du Anouilh. Chantal ou Anne-Marie si vous passez par ici, vous vous souvenez peut-être ?

IMG_0336

Malheureusement tu n'es plus là Ma jolie Chrystel pour que je puisse te souhaiter un Joyeux Anniversaire, je pense particulièrement à toi et je rappelle à tous qu'un enfant quand il vient au monde, il nous est seulement que "prêté" et il peut nous être enlevé dans tous les sens du terme à tout moment, alors heureuses mamans profitez de tous les jours qui passent avec votre petit. Et quand il est grand préparez le à vivre sa propre vie, car quand il quitte le nid, après plus jamais c'est pareil. 

CHRYSTEL__claircit

fin 2001

IMG_4083

 

Posté par manouedith à 09:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


24 mars 2011

Pralognan la Vanoise le Jour du Printemps

 

Le jour du Printemps.

Dernière neige à Pralognan la Vanoise

 

A Pralognan la Vanoise, il y a un endroit que j'aime par dessus tout. Nous y allons au moins une fois par an. Mais uniquement quand la saison se termine, car en bas la neige fond de plus en plus, les rues sont enfin praticables pour les "grand-mères" comme moi. Et là-haut à 2010 m d'altitude, avec le soleil c'est tout simplement superbe.


IMG_3993

2

 

Pour atteindre cet endroit, il faut prendre deux télésièges.


8

 

Vingt minutes au milieu de la nature et des petits oiseaux qui vous annoncent justement le printemps. Tout ça, pour vous attabler à la terrasse de ce restaurant d'altitude, loin du bruit et de la foule.


7_bis

 

Voici Les Barmettes


4

 

De là, vous pouvez admirer les bouquetins et tous les sommets environnants


6

 

14

 

Vous êtes aux pieds du pic de la Vanoise. L'hiver c'est assez simple vous prenez les télésièges, mais l'été la nature est bien évidemment différente mais toute aussi belle, le calme est animé par les cloches des vaches, mais avant d'atteindre cet endroit vous aurez mis 2 heures de marche, je l'ai fait plusieurs fois et je suis même allée encore plus loin jusqu'au lac des vaches et les plus courageux poursuivent jusqu'au refuge de la Vanoise. Au retour on s'arrête aux Barmettes pour y déguster de délicieuses tarte aux myrtilles et reprendre des forces pour attaquer la dernière descente.


3

12

9

 

Nous avons même assisté à plusieurs petites avalanches.


10

 13

 

c'est incroyable comme elle augmente de plus en plus en descendant.


5

 

Une fois arrivés dans la station, nous avons fait un petit tour par "le Pachnée" pour faire un clin d'oeil à l'internaute qui visite mon blog et dont les enfants en ont la gérance.


16

IMG_4021

 

Très beau Week-end. Maintenant il faut fermer l'appartement pour qu'il s'endorme tranquillement jusqu'à cet été.


1

 

2

 

 nous allons pouvoir préparer les balades pour cet été et nos vacances. Mais avant nettoyer le jardin. Regardez comme petit n'Amour s'active dès le lendemain.....


IMG_4034

 

Après les dernières neiges, 170 kilomètres plus bas, mon balcon me donne des envies de fleurs.


IMG_4036

A Bientôt

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2011

St. Thomas de Villeneuve - Mon enfance

La petite fille, dont je vous ai parlé la dernière fois, a une année pour se faire à l'idée du pensionnat avant de faire connaissance avec la vie en communauté. Une année d'anxiété en se demandant comment c'était "ailleurs" que chez ses grands-parents ; l'idée d'être arrachée pour la seconde fois aux personnes qu'elle aime, lui fait beaucoup de mal.

Edith_10_ans

La fin du mois de septembre 1952 arrive vite. Elle se retrouve à Paris chez ses parents pour aller acheter le trousseau qu'il lui faut pour l'internat. Sa maman, aime les vêtements de qualité ; la petite fille lui a toujours reproché son manque d'affection, mais elle n'a jamais manqué de rien d'autre...

uniforme

mis à part la collerette petit bateau, l'uniforme ressemblait à ça.

Sa grand-mère, a déjà cousu sur tout son linge le numéro 97, qui lui permettra de retrouver ses affaires parmi celles des autres internes. Elle a choisi dans le service de table de ses grands-parents les assiettes, les couverts qu'elle emportera ; comme cela elle se sentira moins loin d'eux.

pension pensionat_2

Je suis conservatrice, j'ai retrouvé un porte serviette , des assiettes et des couverts de cette époque !

IMG_3970

 

Mais il reste à acheter l'essentiel : "l'uniforme bleu marine" manteau, jupe plissée, pulls, chaussures, corsages blancs, socquettes et chaussettes blanches. Pour cela, c'est dans un grand magasin parisien réputé pour sa qualité et pour la confection des uniformes : "La Belle Jardinière"  qu'elles iront.

pension_la_belle_jardinir_e2

Le concept de ce magasin fondé à la fin du XIXème siècle, propose de la confection fine et en série. Les établissements scolaires y font faire leurs uniformes comme entre autre le collège Stanislas renommé à Paris. La Belle jardinière cesse son activité en 1970.

 

A la pension, elle recevra un magnifique beret bleu-marine aux armes de la ville de St. Germain en Laye, qui représente le berceau de naissance de Louis XIV

blason_st_germain

Je regrette tellement de ne pas avoir conservé ce béret.

 

La petite fille, ne rentre pas dans n'importe quel pensionnat. Le sien a une histoire. Les premières religieuses de l'Institution St. Thomas de Villeneuve s'y installent en 1698. Au XVIIIème siècle on l'appelait "le Très noble pensionnat de la Reine". En 1700, il accueille les jeunes irlandaises et écossaises exilées avec Jacques II Stuart. C'est le premier établissement de la congrégation qui ne correspond pas tout à fait au désir du fondateur le Père Ange Pierre le Proust, qui voulait qu'il se consacre uniquement au service des pauvres.

Ange_le_proust

Il est né à Chatellerault en 1624. Il rentre ches les Augustins à Poitiers en 1640 y étudie la philosophie et la théologie. Il voue une grande admiration à Thomas de Villeneuve  évêque espagnol aux vertus religieuses et le prend pour modèle. Il est ordonné prêtre en 1649.

 

Mais pouvait-on résister au Roi Soleil ?

louis_14

 Malgré tout, pour sauver les apparences, afin de correspondre au souhait du fondateur très rapidement une petite école s'ouvre et accueille des orphelines pauvres.

SAINT_THOMAS_3

Malheureusement la révolution met un point final à la 1ère période de la maison de St. Thomas de Villeneuve de St. Germain en Laye. Elle rouvre ses portes pour la seconde période en 1808, elle n'acueille plus les filles de Roi, c'est le siècle du Grand Pensionnat. Les enfants bourgeois ont remplacé les filles nobles et ensuite les filles de familles aisées. A l'époque ou les filles apprennent la couture, la musique et les bonnes manières, il y a dans cette école un professeur de mathématique, des cours de philosophie et de sciences y sont donnés.

St_Germain_1

Au moment de la séparation de l'église et de l'état, le pensionnat s'exile en Angleterre, seules restent les orphelines qui vont en classe à l'extérieur. Ce n'est qu'en 1941, que les enfants reviennent et que les soeurs ont à nouveau l'autorisation d'enseigner. L'école n'est plus le Pensionnat de la Reine, ni le Grand Pensionnat. A l'époque ou la petite fille y rentre il est une école et un collège d'enseignement général privé. Au XXIème siècle l'école existe toujours et c'est aussi un établissement supérieur privé ou les religieuses n'enseignent plus, mais ou la direction de la maison est encore tenue par un petit groupe de religieuses.

St

La petite fille devenue grand-mère est repassée il y a quelques années à St. Germain en Laye et elle est allée rendre visite aux religieuses, elle est montée dans son dortoir transformé en plusieurs sales de classes, elle a reconnu l'endroit ou était son lit à cause des colonnes qu'il y avait dans la pièce.

             SAINT_THOMAS_2      SAINT_THOMAS_2     SAINT_THOMAS_2

Les années passées à l'Institution Saint Thomas de Villeneuve à Saint Germain en Laye sont malgré tout de bons souvenirs. J'aime me rappeler les longues promenades en uniforme des jeudis après-midi dans le parc du château, où depuis la Terrasse on peut admirer l'ouest parisien.

st_germain_la_terrassel

st_germain_les_terrasses

Je vais partager avec vous, un autre moment émouvant de mon passage dans cet établissement. Le jour de ma Profession de Foi le 4 juin 1954.

22

La supérieure s'appelait "Mère Saint Maurice"

Le matin, avant  la cérémonie, les religieuses avaient réunis toutes les communiantes dans le grand parloir divisé en deux, d'un côté se trouvaient les petite filles agenouillées et de l'autre les parents. Elles ont ouvert la porte du milieu et tout le monde a écouté la prière qu'elles adressaient à leur famille pour demander pardon des petites fautes qu'elle avaient pu commettre. Cet instant émouvant 57 ans après je m'en souviens comme si c'était aujourd'hui.

 

chateau_de_bry_bry_sur_marne 

 Chateau de Bry sur Marne fréquenté entre 1957 et 1960

 23

 

Je n'étais pas avec mes parents chaque jour, il me manquait l'essentiel "le baiser du soir". Mais j'avoue que cette vie m'a apporté une solide et bonne éducation et m'a armée pour affronter la suite et je remercie toutes ces religieuses qui sont passées dans ma vie soit à Saint Germain en Laye ou a Bry sur Marne car grâce à Elles j'ai pu inculquer à mes enfants les vraies valeurs de la vie.

 

 

Posté par manouedith à 08:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2011

L'enfance d'une petite fille

 

A notre époque, quant on attend un enfant, c'est une heureuse nouvelle, C'est la joie et toute la famille entoure la future maman.


188263_1820775128022_1499509715_31928680_1836299_n

 

Pour cette petite fille là :

 

1

en 1943, ce n'est pas la même chose, elle est comme on lui a dit souvent : "un accident". Pas de lit préparé à la maison, pas de jouets, pas de câlin. Née à Paris dans le petit pavillon d'une sage femme du côté de la Butte aux cailles.

76_rue_du_moulin_des_pres

 

Dès sa sortie, la maman la dépose chez une nourrice à Herblay ; de braves gens Monsieur et Madame Parent, ils lui donnent certainement de l'affection. Ils ont une brave tête ces gens là.


2 3

 

Le dimanche, la maman vient la voir, la promène, la photographie. Au bout d'une année, la grand-mère mise dans la confidence vient elle aussi lui rendre visite. Elle revient plusieurs fois, mais à chaque fois le grand-père n'est pas là ; il ne sait pas.

 

4 6

7

5

 

Au bout de 24 mois ; un dimanche la grand-mère dit : "cette petiote, elle va bientôt dire papa et maman à des étrangers, ce n'est pas normal", c'est décidé, je la ramène chez moi. Le grand-père sera bien obligé de craquer, elle est si mignonne.

 

8

 

Ni une, ni deux, la petite fille va effectuer son premier voyage par le train. Nous sommes les derniers jours de la guerre. Pendant le trajet une alerte, le train s'arrête, les voyageurs descendent, se blottissent dans le fossé. Sous le vacarme des avions et des bombes, la petite fille se serre contre sa grand-mère, tellement elle à peur ; longtemps après le tonnerre lui fera le même effet. L'alerte passée, le train poursuit son chemin.

 

bombardement

 

Le grand-père ne s'attend pas à voir rentrer sa femme de Paris, avec une si jolie petite fille dans ses bagages. Il tombe rapidement sous le charme et lui ouvre sa maison et son coeur.


10_bis

 

La maman continue à venir voir sa fille une fois par mois. Un jour elle vient avec le papa ; mais voyez-vous la photo familiale est coupée, car le papa n'est pas le bienvenu.

 

9

 

La petite fille grandit, entourée de l'affection de ses grands-parents. Une seule fois elle revoit ses parents nourriciers qui viennent lui rendre visite. Ensuite, plus jamais. Elle ne sait pas ce qu'ils deviennent. Souvent, en grandissant elle se pose la question "que deviennent-ils" ?. Elle essaie d'en parler, mais bien vite elle comprend qu'il vaut mieux oublier. Il ne faut pas s'attacher à des étrangers.....

 

14

Remarquez, la petite fille est toujours  souriante, tout comme la jeune femme d'hier, tout comme la grand-mère d'aujourd'hui.

 

Le papa est divorcé, il a un garçon un peu plus grand "Claude", une fois il vient  rendre visite à sa petite soeur ; mais lui non plus n'est pas le bienvenu, il ne reviendra jamais.


          12  13

 

Quand la petite fille a les oreillons, on immortalise l'évènement. Il faut savoir que dans cette famille on aime photographier.

 

 oreillons

 

Il y a également la première photo de la fête de l'école. Les grands-parents confectionnent l'habit du jour, la grand mère se met à la couture et le grand-père aux armatures en fer, après tout c'est son métier le fer. Superbe n'est-ce-pas le joli papillon ?

 

15

 

En 1949, la maman amène à la maison un nouveau papa. En 1951, ils se marient, elle n'est pas peu fière la petite fille d'aller au mariage de sa maman, le nouveau papa est gentil, et il est beau, il a même dit :"je prends la mère, je prends la fille" ; banal maintenant, sauf qu'à cette époque c'est loin d'être fréquent.

 

Michel_et_Ren_e_mariage

Il a toujours été son papa, même si à un moment de sa vie elle a recherché son papa biologique.

 

La petite fille pense, qu'elle va aller vivre avec eux. C'est mal connaître sa maman, tous les deux travaillent et un enfant "soit disant" ne se fait pas garder dans la journée.... Donc la solution c'est : la pension.

 

SAINT_THOMAS_2

     Saint Thomas de Villeneuve à St. Germain en Laye

 

La petite fille n'a que 9 ans, pas facile de se retrouver entourée de petites filles du même âge, de religieuses qu'elle ne connaît pas ; obligée d'apprendre à faire son lit toute seule, à tout partager  en ne voyant ses parents qu'en fin de  semaine, et retourner aux vacances scolaires auprès de ses grands-parents.


24

 

Soeur Jean Climaque, celle qui durant ces nombreuses années sera sa maman de substitution, à qui elle confiera beaucoup de ses secrets, qui chaque samedi à 16 heures conduira tous les enfants qui sortent chez leurs parents jusqu'à la gare St. Lazare et qu'elle reprendra le lundi matin.

 

22

 

16

Un dimanche après-midi dans le parc du château de Versailles. La petite fille fière d'arborer la croix d'honneur.

 

Cette vie, loin d'une vie familiale comme elle souhaite, dure jusqu'à ses 18 ans.


23

 

Edith_18_ans_

 

Entrecoupée de chaque année 3 semaines de grandes vacances avec ses parents, seuls moments de partage journalier avec eux. Un des moments précieux qu'elle garde au fond de son coeur.


   1718

    1920

                                                  21

 

Alors, comment se construire une vie d'adulte toute lisse dans ces conditions ? Heureusement la petite fille en grandissant a du caractère, de l'ambition et apprend à se débrouiller seule. La seule chose qui la poursuit toute sa vie, c'est le manque d'amour visible, le manque de complicité avec sa maman, le manque d'être comme les autres petites filles.

 

 SAINT_THOMAS_3 SAINT_THOMAS_2 SAINT_THOMAS_3

 

Rien n'est facile. Mais à l'automne de sa vie, la petite fille fait le bilan en regardant dans le rétroviseur et elle se dit : "Ma vie n'est pas celle que j'ai souhaitée, mais "Bon Dieu" comme elle est enrichissante cette vie, j'ai fait des choses sympas et maintenant je suis une femme épanouie et une grand-mère comblée". Alors que demander de mieux.

 

Edith_Palis_juin_2005

 Je ne voudrais pas que l'on pense que je me plains et que j'ai eu une enfance malheureuse. Non mon enfance n'a pas été malheureuse, elle a seulement manquer des ingrédients essentiels pour avoir une vie équilibrée et heureuse.

Toutes nos vies sont différentes, il faut savoir en tirer le meilleur et toujours garder l'espoir.

Posté par manouedith à 11:26 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2011

Dans les greniers il y a des trésors !

 

Quand j'étais enfant, chez mes grands-parents, il y avait un grenier, où des trésors étaient accumulés.

 

edith_3

je n'avais pas le droit d'y aller seule. Ma grand-mère me disait : il ne faut pas monter là-haut, car il y a des "Lattes Usées". J'avais une peur bleue de ces drôles de bêtes et j'étais déjà grande quand j'ai compris enfin ce que c'était vraiment. Il faut dire j'ai toujours été un peu naïve.

mosaique_vieille_dentelle_3

 

C'est quand je me suis mariée, que j'ai commencé à fouiller pour y trouver des objets, des meubles du temps jadis. J'ai toujours aimé les vieilles choses, déjà en 1963 je ne voulais pas d'un intérieur comme tout le monde. J'ai banni les marchands de meubles, créer, détourner c'était déjà mon quotidien. A cette époque là, on faisait des affaires aux puces de St.Ouen et je n'habitais pas très loin.

 

grenier_20

 

C'est ainsi que j'ai trouvé dans le grenier de vieilles dentelles, de vieux chapeaux, de vieilles photos, des déguisements et j'en passe.....

 

mosaique_vieille_dentelles

photo internet

ce joli poêle ancien que j'ai vu fonctionner. Dans les années 1970 me servait de table de nuit, une fois le foyer retiré et remplacé par une guirlande lumineuse, sont effet était garanti. Le dessus se soulevait et nous y avions mis sur une plaquette notre petite poste réveil matin, le couvercle refermé on ne voyait rien..

 

grenier_26

 

Ces chaises, ont une histoire, elles ont appartenu à mes arrières grands-parents. Je me souviens sur l'une d'elle mon arrière grand-père assit au coin du feu dans les années 1948.

 

mosaique_vieilles_dentelles_4

 

Au fond du grenier dans un coin loin de tous les regards, j'ai découvert cet album de cartes postales écrites par mon grand-père à ma grand-mère pendant la guerre de 1914. Je l'ai caché car ma grand-mère très pudique ne voulait pas que nous le trouvions, il y en avait un second qu'elle a détruit. Pour moi c'est une de mes précieuses trouvailles historique, car maintenant  à part les historiens, qui peut savoir comment cette sale guerre de 1914 a été vécue.

 

mosaiques_vieille_dentelle_5

 

et cet album, le livre d'images de mon grand-père quand il était enfant entièrement illustré par de véritables chromos collés par lui-même à la fin du XIXème siècle.

 

mosaique_vieilles_dentelle_6

 

Dans ma grande maison, j'ai deux greniers dans lequel on peut y retrouver encore certains trésors et ceux de mes grands-parents. C'est là, aussi que j'ai aménagé ma bibliothèque les vieux livres côtoient les plus jeunes. Comme dit mon petit mari :"on ne jette rien !"

 

mosaiques_vieille_dentelles_7

 

Mes petits enfants quand ils atteignent l'âge de 10 ans ils adorent aller y fouiner. Eux, ils ont très vite compris ce qu'étaient "les lattes usées" !

 

10

photo internet

Alors vous, avez-vous un grenier aux souvenirs ?

 

photo internet

grenier_7

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2011

La fête des Grands-mères 2011

Tout le monde dit : La fête des mères, la fête des grands-mères ce sont des fêtes commerciales, ben oui ! peut être, mais quand vous êtes une grand-mère éloignée de vos petits enfants, recevoir un bouquet comme celui-ci, ça fait drôlement plaisir.

 

4

3

Merci tout particulièrement à Marie, Mélanie, Thaïs, Théma, Martin et à mes deux filles chéries qui les ont aidé à choisir. Merci aussi à Patricia Berger la fleuriste de Culoz qui a joué l'intermédiaire Interflora, avec Elle nous ne sommes jamais déçus.

 

Après l'hiver les fleurs dans la maison ça fait du bien.

1

Justement hier, j'ai renoué avec ma jardinerie, je venais de m'acheter sur Ebay cette jolie barbotine destinée à la table de mon boudoir, mais elle ne pouvait pas rester vide, alors :

2

7

j'adore le gypsophile , si je m'écoutais j'en garnirai toutes mes compositions, je trouve que cela les allège.

6

Comme la maison est grande, pour bien faire il faut plusieurs bouquets, qu'en pensez-vous

10

 

IMG_3854

ça revient un peu plus cher mais je les soigne pour qu'elles vivent longtemps.

6

 

A toutes les mamies, les manous, les bonnes mamans et j'en passe :

Bonne Fête

Posté par manouedith à 12:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

02 mars 2011

Cherche idées pour sorties jeune de 13 ans

 

Vous le savez, chaque année je reçois mon petit fils " Léo" pendant les grandes vacances 15 jours en Juillet. C'est le seul moment de l'année ou je le vois.

 

5

 

 

il habite en Picardie  avec son papa et son grand frère, c'est un garçon qui s'intéresse à tout (sauf au sport). Nous essayons de lui faire partager des moments sympas dont il se rappellera, jusqu'à présent chaque année nous avons trouvé des occupations en rapport avec son âge.

 

16   48

IMG_2676     SDC10535

   L'année dernière, nous l'avions emmené au parc animalier de Peaugre, à la ferme aux crocodiles, au Cern à Genève avec un atelier azote, à une chasse aux trésors dans le Val du Guiers, à la fabrication des Cloches Paquard à Annecy,  sans compter les après-midi  vélo rail, bowling, acrobranche, vanerie etc... Cette année, nous sommes en manque d'idées. C'est là, que je fais appel à vous.

 

15 IMG_2164 55 28

Donnez-nous des idées, ceux et celles qui habitent Lyon et ses alentours, la Bourgogne du sud (nous avions pensé au Musée des voitures présidentielles, notre seule idée pour l'instant) l'Ardèche du nord,  la Drome, les deux Savoie, l'Isère, les alentours de Genève ; enfin à 200 kilomètres maximum de chez nous au sud de l'Ain. Amis Suisse des idées car Léo aimerait retourner en Suisse, car c'est beau a-t-il dit !.

21

 

Léo a eu cette année 13 ans. Nous vous remercions pour toutes les idées que vous pourriez nous donner, car comme pour les autres années, nous voulons qu'il passe de bonnes vacances et lui tricoter ses souvenirs de demain.

Posté par manouedith à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :