10 janvier 2010

la dernière semaine de l'année de manou

IMG_0249 IMG_0250 IMG_0249 IMG_0250 IMG_0249

Cette année le réveillon de Noël se passait chez les mamans de Théma en tout petit comité. Mais celui du 31 décembre c'était à la maison. Comme vous le savez, j'aime préparer la table. Cette année, j'avais choisi les couleurs grises et blanches du plus bel effet.

IMG_0270

IMG_0257

 

IMG_0259

 

 

 

 

        IMG_0248 IMG_0248 IMG_0248

 

 

  La dernière semaine de l'année, j'ai eu la visite de mes petits chéris Maxime et Héloïse, ils sont venus chercher leur cadeau de Noël. Pendant que Maxime est allé se promener dans la station avec sa maman et ses tatas, regardez à quoi nous avons joués.

heloise_noel_2009

 

 

Et les autres jours, moi j'ai joué à la Nounou. Incroyable comme les petits grandissent vite, bientôt mon Théma aura 1 an, encore 1 mois et demi, mais en attendant il est bien mignon, facécieux, réfléchit et il sait ce qu'il veut regardez.

thema_quatre_pattes

 

Le quatre pattes dans le couloir avec arrêt interrogatif sous le coucou Suisse !

thema_l_ve_le_doigt

J'aime particulièrement quand il lève la main !

thema_et_sa_maman

Complicité avec sa maman.

thema_et_les_mandarines

Cet enfant ne touche à rien mes bibelots à sa hauteur n'ont pas bougé, en revanche tout ce qui se mange l'intéresse !

THEMA_NOEL_31

Terminons par cette photo, on a l'impression qu'il parle à sa tata qu'il ne connaîtra pas.

Bonheur tout simple, profitez de ces doux moments et engrangez les dans votre boite aux souvenirs.

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :


05 janvier 2010

Les cartes de voeux et la tradition

Très heureuse d'être de retour parmi vous. A chacun des commentaires laissés pendant ma pause obligée, j'ai répondu individuellement. Donc reprenons nos conversations. Mais avant tout. Pour celles et ceux qui passent par ici en ce mois de Janvier, je leur souhaite :

voeux_4

et surtout un Bonne Santé. Rien n'est plus précieux que la Santé.

Je suis d'une génération ou l'envoi de cartes personnelles durant le mois de janvier pour présenter ses voeux à la famille et aux amis me touchent beaucoup plus que les mails que peuvent envoyer certains membres de la famille. Internet est un outil formidable, mais mis à part les amis qui ne connaissent pas mon adresse et qui m'envoient leurs voeux par cet intermédiaire, il y en a quand même eu une bonne centaine, que j'ai remercié par le même moyen individuellement. Je trouve moche que les personnes proches se contentent d'un vague mail ou d'un SMS. Nous pouvons être dans "l'air du temps" mais la bonne éducation et les liens affectueux doivent rester.

 

 

voeux_8

Toute ma jeunesse, j'ai vu ma grand-mère chaque semaine entre  Noël et Jour de l'An, s'attabler sur la table de la cuisine, sortir ses cartes de visite, son papier à lettres et ses jolies cartes qu'elle envoyait aux plus proches. J'ai pris la relève quand elle nous a quitté en 1984

voeux_21

Croyez moi, c'est un plaisir pour moi de renouer à ce moment unique dans l'année avec ceux qui se sont éloignés de moi par les kilomètres mais aussi par les aléas de la vie, rien de plus triste que de couper certains liens et de se perdre de vue. Je n'emploie plus de cartes de visite, seulement des jolies cartes pour ceux qui ne connaissent pas mes enfants, en revanche pour ceux qui les ont vu grandir, j'envoie une carte photo les représentant et je leur donne quelques nouvelles de leur vie. Cette année, j'en ai choisi deux :

VOEUX_19 VOEUX_20

Je procède ainsi depuis 1974. Au début de mon remariage avec "petit n'amour", je faisais pareil pour sa famille et ses amis ; je me suis rendue compte, que pour eux ce n'était pas la même tradition, donc j'ai abandonné et je lui laisse le soin d'écrire et d'envoyer ses cartes.

Dans les années 1950/1960, les cartes n'étaient pas aussi jolies que maintenant. Elles ressemblaient souvent à celles-ci :

voeux_3

En 1950, ma tante qui était religieuse est partie avec sa congrégation aux Etats Unis et chaque année elle nous envoyait plusieurs très jolies cartes inconnues en France, du genre de celle-ci :

voeux_7

 

Certaines s'ouvraient, avaient des paillettes, brillaient, étaient en relief, de vraies petites merveilles pour l'enfant que j'étais.

Je garde toutes ces cartes et ces lettres de janvier.

VOEUX_23 VOEUX_24

Il m'arrive de les relire avec émotion, car certains nous ont quittés, d'autres m'avaient joints une photo, ainsi je vois leurs enfants ou petits enfants grandir. On reçoit des cartes toutes différentes, un panel de jolies choses, il y en a pour tous les goûts.

Voeux_1

 

VOEUX_18 voeux_2_bis

Les particulièrement jolies, qui brillent, qui scintillent, qui s'ouvrent.

voeux_11

Celles qui sont fabriquées "maison"

voeux_9

Celles qui viennent de tous les départements français.

voeux_6

Celles qui viennent de l'autre bout du monde.

 

VOEUX_15

VOEUX_16

Les Aristocratiques...

voeux_13

Les professionnelles, pendant une quinzaine d'années j'ai fait des recherches généalogiques pour un cabinet de généalogie, chaque année je reçois une carte de voeux en rapport avec la généalogie, souvent un arbre.

.voeux_5

Les rétros..

voeux_12

Les raffinées...

 

voeux_14

Les Jolies paysages.....

Pour toutes ces jolies cartes, elles ont une place d'honneur pendant un mois sur un meuble du salon.

VOEUX_25

Pour répondre à ces belles cartes, j'achète toujours quelques cartes en privilégiant les artistes handicapés et les enfants des écoles qui vendent pour leur coopérative. Cette année la fille de mes voisins est venue me proposer celles-ci :

voeux_2

Et vous que faites-vous ? Certaines ou certains me diront : "il faut avoir du temps !" faux le temps se gère et tout est une question de priorité. Les traditions se perdent quel dommage ! Alors les jeunes, vous qui passez par ici privilégiez les coups de téléphone à votre famille proche plutôt que les SMS ou les mails.   

Posté par manouedith à 11:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

30 décembre 2009

Blog en Pause

noel_001

 

Pour des raisons techniques je suis sans Internet

jusqu'au 6 janvier 2010

Donc Blog en Pause

Je répondrai à tous les coms individuellement quand je pourrai.

Sinon je pense à vous et je vous souhaite une

 

BONNE ET HEUREUSE ANNEE A TOUS ET SURTOUT UNE BONNE SANTE.

 

galerie_Lafayette_4

 

Posté par manouedith à 14:37 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

24 décembre 2009

Joyeux Noël à Tous ceux qui sont seuls.

 

 

Pour les catholiques, la nuit de Noël c'est avant tout ça :

2009_10 2009_10

Mais pour tous les enfants du monde ce devrait être ça

cadeaux     2009_7

Malheureusement c'est loin d'être ainsi sur toute la planète.

 

Pour tous les adultes ce devrait aussi être ça

 

CIMG5722

C'est ainsi au meilleur des cas. Et combien sont-ils  ce soir là,  tout seul ; passant cette soirée comme les autres soirées. J'ai connu un soir de Noël triste sans un coup de téléphone de ma famille, grands enfants dispersés à droite à gauche, pas de frère et soeur, pas de neveux ou nièces puisque je suis fille unique et que ma maman l'était aussi. Le seul coup de téléphone que j'ai eu ce soir là, c'est un coup de téléphone du destin, un jeune homme qui s'est trompé de numéro et qui essayait de joindre des amis pour aller faire le réveillon ; je pleurais , il m'a remonté le moral, il m'a consolé et voulait même que je lui donne mon adresse pour venir me chercher avec ses copains et copines pour aller faire la fête avec eux. Cet inconnu m'a parlé doucement pendant au moins une demi heure. Je n'ai jamais su qui il était, les soirs de Noël suivants j'ai repensé à ce coup de téléphone, sans qu'il le sache il m'avait fait beaucoup de bien et pour moi ce soir là, il était mon cadeau.

2009_14

Alors pour tous ceux et celles qui sont seuls ce soir et qui pour se divertir vont de blogs en blogs, j'ai choisi un joli conte de Noël écrit par Clément Clarke Moore publié pour la première fois dans le journal Sentinel, de New York le 23 décembre 1823.

C'était la nuit avant Noël, dans la maison tout était calme. Pas un bruit, pas un cri, pas même une souris ! Les chaussettes bien sages pendues à la cheminée attendaient le Père Noël. Allait-il arriver ? Les enfants blottis dans leur lit bien au chaud rêvaient de friandises, de bonbons, de gâteaux.

Maman sous son fichu et moi sous mon bonnet et vous prêts à dormir toute une longue nuit d'hiver.

Dehors, tout à coup, il se fit un grand bruit.

Je sautais de mon lit, courais à la fenêtre, j'écartais les volets, j'ouvrais grande la croisée. La lune sous la neige brillait comme en plein jour.

Alors, parut à mon regard émerveillé, un minuscule traîneau et huit tout petits rennes conduits par un bonhomme si vif et si léger qu'en un instant je sus que c'était le Père Noël !

Plus rapides que des aigles, ses coursiers galopaient, lui il les appelait, il sifflait, il criait :

"Allez Fougueux, allez Danseur, Fringant et puis Renarde, En avant Comète ! Cupidon en avant , Tonnerre, Eclair, allons, allons au-dessus des porches, par delà les murs ! Allez ! plus vite encore !"

Comme des feuilles mortes poussées par le vent, passant les obstacles, traversant le ciel, les coursiers volaient au-dessus des toits, tirant le traîneau rempli de jouets. Et en un clin d'oeil, j'entendis sur le toit le bruit de leurs sabots qui caracolaient. L'instant qui suivit le Père Noël  d'un bond descendait  par la cheminée. Il portait une fourrure de la tête aux pieds, couverte de cendre et de suie, et, sur son dos, il avait une hotte pleine de jouets comme un colporteur  avec ses paquets. Ses yeux scintillaient de bonheur, ses joues étaient roses, son nez rouge cerise, on voyait son  petit sourire à travers sa barbe blanche comme neige. Un tuyau de pipe entre les dents , un voile de fumée autour de la tête, un large visage, un petit ventre tout rond qui remuait quand il riait ; il était joufflu et rebondi comme un vieux lutin. Je n'ai pu m'empêcher de rire en le voyant et d'un simple clin d'oeil , d'un signe de la tête il me fit savoir que je ne rêvais pas : c'était lui.

Puis sans dire un mot, il se mit à l'ouvrage et remplit les chaussettes. Il se retourna, se frotta le nez et d'un petit geste repartit par la cheminée.

Une fois les cadeaux déposés, il siffla son attelage, puis reprit son traîneau et les voilà tous repartit plus légers encore que des plumes.

Et dans l'air j'entendis avant qu'ils  disparaissent :

"JOYEUX NOEL A TOUS ET A TOUS UNE BONNE NUIT".

pere_noel_20_100_

 

 

Moi aussi je vous dis Bonne nuit.

 

Posté par manouedith à 18:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

18 décembre 2009

Retour dans le rétroviseur de la vie à l'aide de vieux négatifs

Petit n'Amour et moi, nous nous sommes offerts un scanner pour transférer nos centaines de négatifs anciens sur un CD. Depuis 30 ans ils sont bien rangés dans notre armoire aux souvenirs. Belle façon de remonter le temps.

RASPOUTINE TZARINE

Dans les années 1980, vivaient avec nous : Raspoutine et Tzarine

En reprenant tous ces négatifs qui pour la plupart ont été développés par nos soins,  (nous étions déjà "fana" de photos) ils ont mal vieilli ; c'est pourquoi nous vous les représentons en couleur sépia pour marquer le temps qui passe.

Voici mes deux grands-mères envolées depuis longtemps mais quel plaisir de se souvenir de leurs anniversaires :

mamy_marguerite MARCELLE_1

TOUS_DISPARUS

Sur celle-ci ma grand-mère maternelle, mes parents, ma tante, ma fille Chrystel. Malheureusement tous partis !

REPAS_DE_FAMILLE

Mes enfants

RENTREE_DES_CLASSE_NUMERO_1 EMILIE_SALON

JOUR_DE_NEIGE nana2

 

EMILIE emilie_devoir

Ma fille de Coeur

mARIE_cHRISTINE MARIE_CHRISTINE_2

MARIE_CHRISTINE_1984

La vie de famille, les jeux et promenades partagés.

TROIS_FLEURS nana2

TROIS_FLEURS_1

MICHEL_ET_LE_BABY nana_et_son_pere

Michel_et_Jean_claude

le papa de mes filles avec Jean Claude notre fils de coeur

emi

anniversaire

Bizarre les gris se sont durcis et des voiles blancs sont apparus sur les côtés, en revanche certaines semblent intactes

CARESSE_D_ANNABELLE jeux

emi_dort

Il y a plus de 25 ans les fiançailles de Fille aînée

FIANCES

Et maintenant "et moi, et moi ... !"

EDITH_CHANTILLY EDITH_37_ANS

EDITH_1981 edith_tennis

oui, oui, oui, à 40 ans j'étais sportive !!!

EDITH_TRICOTE

Je faisais  du tricot....

EDITH_40_ANS

Je posais même pour David Hamilton...

Bientôt, nous hibernons à Pralognan, moi je ne fais pas de ski, je vais donc avoir beaucoup de temps pour continuer à scanner les négatifs, les diapos (il y en a au moins 5000, et les négatifs couleurs, là, il semblerait que les résultats ne soient pas aussi bons. Donc la suite au prochain numéro.

Petite Pub pour ma moitié. Si vous avez fait votre service militaire et que vous aimez vous souvenir de ces moments agréables pour certains et beaucoup moins pour d'autres, je vous conseille de vous rendre ici je suis certaine que vous vous reconnaitrez.

Posté par manouedith à 10:10 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


14 décembre 2009

Magie de Noël et le monde de consommation !!!

Noël, nuit magique, nuit des surprises et des cadeaux déposés par un personnage mystérieux, lorsque les maisonnées se sont endormies.

            009   chaussure

En France, à partir du XIXème siècle il apparaît surtout sous l'aspect de Père Noël. Pour retrouver l'origine de celui-ci, il faut remonter dans les temps, jusqu'aux fêtes païennes.

pere_noel_et_toutou

C'est en Amérique que naquit une des plus belles légendes de la fin du XIXème siècle : Celle du Père Noël

pere_noel_20_100_

Le dessinateur américain créateur de l'Oncle Sam, illustre un de ses poèmes en représentant un petit bonhomme ventru tel un gnome avec une épaisse barbe lui mangeant le visage et posé sur sa tête un ridicule petit chapeau orné de houx et de gui symboles du paganisme. Il le surnomme "Santa Claus" et l'installe sur un traîneau tiré par des rennes.

santa_claus

A partir du XIXème siècle, la modernisation et l'émergence d'une nouvelle société préparèrent peu à peu l'arrivée de celui qui allait devenir en France le Père Noël. Déjà en 1855 George Sand y fait allusion dans un de ses textes, à cette époque l'écrivain représente l'image même de la modernité.

CIMG9688    

En 1931, Coca Cola cherche de nouveaux débouchés commerciaux. La firme décide d'utiliser l'image de Santa Claus pour conquérir le marché des enfants. L'illustrateur Haddan Sublom créer un dessin et peint le costume en rouge et blanc.

Noel_2_001

Dès le début des années 1950, à grand renfort de pub, les médias incitent les populations à consommer le plus possible. Il faut relancer l'économie. A partir de ces années là, chaque année les fêtes de Noël et du Jour de l'An seront un prétexte idéal.

Noel_4_001   Noel_6_001

 

 

Noel_8_001      Noel_4_001

 

L'église catholique, ne voit pas avec bienveillance l'omniprésence de ce personnage qui, tel le diable, tente ses ouailles et les pousse à consommer des produits inutiles. La colère grondante des fidèles va aller crescendo pour finir par éclater d'une façon particulièrement violente. Le 23 décembre 1951, la société française avide de modernité, va se retrouver plongée dans l'obscurantisme du Moyen âge. France Soir en fait sa une ; devant les enfants des patronages de la ville de Dijon, le père noël a été brûlé sur la cathédrale Saint Benigne.

st_benigne

Un pantin de 2 m 50 composé d'une structure de fer et vêtu d'un habit de papier rouge et blanc est pendu aux grilles de la cathédrale Saint Bénigne puis brûlé sur le parvis. Cette exécution spectaculaire s'est déroulée en présence de plusieurs centaines d'enfants. !!!!! 

Noel_5_001ter

Noel_5_001_bis

Plus les années passent, ces trains électriques et ces jolies poupées ont moins la côte, au détriment des jeux électroniques.

Noel_9_001

Hier, je me suis mise au travail, j'ai 10 petits enfants et j'offre un cadeau qu'à Noël. Les anniversaires passent souvent inaperçus et les fêtes n'en parlons même pas.

noel_10

et pour qu'au pied du sapin, l'enfant et les parents sachent quel père Noël il faut remercier, chaque année je fais une étiquette personnalisée sur laquelle j'inscris le prénom de celui ou celle à qui le cadeau est destiné.

noel_11

 

Les petits enfants éloignés comme ceux là et que je ne verrai pas.

 

CIMG1992

    CIMG1793

IMG_7432

  Recevront leur cadeau par la poste, ça y est ils sont déjà en route.   

 

                                                  marie_2008         IMG_7437

 

Ces deux là, devront attendre le retour de leur soeur Mélanie le 2 janvier.

 

Et vous ou en sont vos préparatifs ?

 

Noel_3_001

 

Les illustrations pour certaines et les textes ont été inspirés du livre d'Armelle Leroy et Laurent Chollet : "Les Noëls de notre enfance"

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2009

La Presse enfantine en cadeau de Noël

Quand j'avais 9 ans, j'étais en pension chez les Soeurs de Saint Thomas de Villeneuve à St. Germain en Laye. Je ne sortais que le samedi.

Edith_et_sa_maman

Dès que j'ai su lire, je me suis passionnée pour la lecture, maman m'avait abonné à une revue hebdomadaire que je retrouvais dès le samedi après-midi quand j'arrivais à la maison.

lisette_noel_001

J'adorais ce périodique conçu pour les fillettes de 7 à 15 ans. Il a été publié de 1921 à 1942 et a repris après la guerre jusqu'en 1973. Maman et ma marraine y étaient déjà abonnées quand elles avaient mon âge.

Journal_LISETTE_55A__1955_Journal_LISETTE_56A__1956_

Pour s'approcher du même genre de lecture, ma marraine me prétait ses albums de "Fillette et de la Semaine de Suzette", que ses parents lui avaient fait relier. Inutile de vous dire la fille unique que j'étais se blotissait dans un coin et on ne la revoyait pas de la journée.

fillette_002

          Dans les années 1970/1980, mes filles étaient en âge de lire. Elles ont une grand-mère qui souhaitait qu'elles se cultivent tout en s'amusant et chaque année elle abonnait ses 9 petits enfants pour Noël à des revues hebdomadaires ou mensuelles. je peux dire que pour la plupart d'entre eux, cela leur a donné le goût de lire. A chaque âge la revue était adéquat. Chez Bayard   on pouvait abonner ses enfants de la naissance à 15 ans. Je suis certaine que Carole qui passe par ici s'en  souvient encore.

mamette_2008 Merci Mamette, maintenant c'est moi qui suis devenue une grand-mère et je copie tes bonnes idées.

maxime2008

Maxime petit fils n° 4, a 9 ans il ne s'intéresse pas à grand chose malheureusement. Je voudrais tant qu'il puisse découvrir la magie de la lecture. J'ai donc décidé cette année de jouer à "Mamette" et de l'abonner à une revue mensuelle tout à fait étudiée pour son âge et lui apprendre les histoires vraies.

lisette_abonnement_Maxime

Le concept retenu par "Fleurus presse" c'est faire lire à nos enfants des histoires vraies. Il s'agit de présenter à l'enfant comme on s'en doute une histoire vraie, mais pas n'importe laquelle non plus ; loin des faits divers et d'une actualité criarde à laquelle les enfants sont de plus en plus exposés par le biais des médias, il s'agit plutôt ici de revenir sur un moment fort de l'histoire : telle la découverte de l'Amérique, les recherches de Pasteur ou des Curie, la mise au point d'innovations techniques majeurs etc... Il est évident qu'à ces grands noms se rattachent de grandes histoires qui méritent d'être racontées aux enfants. Ces livres cultivent tout en distrayant, ce que nous attendons le mieux d'un magazine pour la jeunesse ; mais aussi des BD, des jeux, des énigmes qui viennent compléter ce magazine qui devrait sans difficulté attirer l'attention de mon petit Maxime.

 

Et vous ? comment trouvez-vous cette idée ?

Posté par manouedith à 11:55 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2009

Mon plus beau Noël c'est aux Galeries Lafayette

Petits et Grands. Avez-vous le souvenir de votre plus beau Noël ?

galerie_Lafayette_4

Quand j'étais enfant, je passais le Noël chez mes grands-parents. Il n'y avait jamais de sapin, sauf une seule fois. Pas de réveillon, je découvrais mes jouets en principe devant la cuisinière de la cuisine, le matin de Noël. En revanche, il me reste le souvenir magique des grands Noël à Paris. Maman travaillait aux Galeries Lafayette et chaque année j'avais le droit au Noël du personnel.

galeries_lafayette

Alors là, rêve et magie dont je me souviens encore, c'est ce souvenir de Noël que je garde à jamais dans ma mémoire. La devanture du magasin était illuminé pas autant que maintenant, mais quand même dans les années 50 elle était belle. Tout commençait par allez admirer les vitrines du boulevard Haussmann, chacune d'elles représentait des jouets articulés des automates, tout pour faire rêver les enfants.

galeries_lafayette_vitrine_

  A l'époque, nous ne prenions pas de photos, pour mieux vous faire comprendre j'ai emprunté celles-ci sur le net.

galerie_lafayette_5

C'est un maigre aperçu mais je vous assure les yeux des enfants étaient émerveillés. Ensuite nous rentrions pour admirer le grand sapin sous la coupole

DSCF0039

Le père Noël descendait le grand escalier pour nous distribuer notre jouet. Un spectacle dont je me souviens encore plus de cinquante ans après. J'aimerais savoir si le Noël du personnel des Galeries Lafayette est toujours le même ? J'adore ce magasin qui a su garder l'ensemble de ses galeries et n'a pas cloisonné certains de ses rayons comme au magasin du Printemps. Se promener aux Galeries Lafayette c'est naviguer au temple du luxe.

galerie_Lafayette_3

Une lumière dorée s'échappe de la coupole de style Byzantin constituée de 10 vitraux peints pour inonder le hall et faire scintiller  les rayons. A chaque étage depuis les balcons vous pouvez admirez l'ensemble du magasin.

DSCF0040

Et vous, avez-vous des souvenirs magiques de vos Noëls ? Racontez nous.

Posté par manouedith à 10:12 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

02 décembre 2009

Sélection de tables pour Noël

Pas si facile que cela de défice cece

IMG_0019

Le Roi de ma cuisine allait pouvoir se reposer pour Noël, nous sommes invités. Regardez ce que le facteur nous a apporté ce matin :

Th_ma_9_mois_001

Sous la forme d'un marque page, ce joli bébé nous invite à son premier réveillon.

Il y a deux jours, nous recevions une invitation par ces deux là pour dimanche midi

Yannick_et_Laura

Lui, c'est petit fils n° 1, vous vous souvenez cet été nous l'avions aidé à trouver un appart. à Lyon. Alors pour nous remercier sa demoiselle et lui, nous invitent à déjeuner dans leur petit nid.

yannick_3_ans_002

Il avait 3 ans à ce Noël là, j'ai l'impression que c'était hier ! J'étais loin de penser à mon premier repas chez lui !!

Le 12, nous sommes invités pour dîner chez la Nounou de Tara, alors je vous assure Marc est ravi. Il dit à tous merci, merci, à qui le tour pour janvier ?

Malgré tout, je vais quand même vous montrer les jolies tables que j'ai sélectionnées pour vous dans le joli livre que je possède "L'art raffiné de la décoration de table" de Ute Bareiss qui dirige avec son mari l'Hôtel Bareiss en Forêt noire.

 

noel_001noel_2_001

Quand je prépare mes tables, comme je l'ai déjà dit j'y pense longtemps à l'avance puisque je ne suis pas obligée de faire la cuisine.

noel_3_001 noel_4_001

Quelque soit la table que je prépare, le raffinement est toujours recherché.

noel_5_001

noel_6_001

Vous savez j'aime beaucoup les livres d'art et de déco.

noel_7_001

Surtout, ne chargez pas la table, pour l'élégance c'est mieux

noel_9_001

J'aime particulièrement cette guirlande de mandarines Corse, vous pouvez également en mettre dans l'assiette, vous entourez la serviette de raphia et vous glissez un bouquet de 2 ou 3 mandarines avec les feuilles.

noel13_001

noel_10_001

Maintenant, quelques centres de table

noel_12_001 noel_11_001

Une astuce personnelle, dans la plupart de mes centres de table je mélange à mon bouquet du gypsophile, celui ci rend le bouquet plus aéré et donc  plus raffiné.

noel_12_002

 

Suivant la couleur de votre table, vous assortissez les fleurs. En revanche un point essentiel qu'il ne faut pas négliger. Veillez toujours à ce que votre centre de table ne cache pas la vue des invités en vis-à-vis. Même si ce centre de table vous semble énorme il est conçu de sorte à respecter ce principe.

noel15_001

Maintenant à vous.

Posté par manouedith à 13:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2009

La Généalogie, passion de toute ma vie.

Face au monde en perpétuelle mutation, la Généalogie répond en termes de stabilité. Connaître ses origines, c'est se rassurer, s'inscrire dans le temps, retrouver les racines que nous avons perdues.

famille_001

Qui n'a pas dans ses armoires une photographie de ce genre ? La famille.

La généalogie est devenue un passe temps à la mode. Maintenant c'est beaucoup plus facile qu'il y a 40 ans d'entreprendre cette activité. Quand j'ai commencé on n'avait que les archives départementales pour alimenter nos recherches  ; ouvertes aux heures de bureau, fermés le samedi et éventuellement les mairies, si celles-ci avaient gardé un exemplaire des registres. Mais les actes civils ne peuvent être consulté qu'à partir de 100 ans.

for__athanase_maignelay for__athanase_maignelay                      

Je ne vous parlerai pas des méthodes de recherches, de nombreux livres sont là pour vous apprendre, Internet aussi.

DSCF0070   DSCF0071   livres

Retrouver les documents est une chose. Les lire en est une autre pour cela je suis allée à des cours de paléographie, car plus vous remontez dans le temps, plus la lecture et l'interprétation sont difficiles. Une 3ème raison, collecter des noms, des prénoms, des dates, intéressant certes, mais le jeu atteint rapidement ses limites. Moi, cela ne me passionne pas de collectionner les ancêtres pour en avoir plus que le voisin. Mais en revanche, aller plus loin et comprendre comment fonctionnait les sociétés qui nous ont précédés cela m'intéresse.

CIMG2156

Comme disait un de mes professeurs Baudoin Roelants du Vivier ; l'histoire de notre pays nous l'avons appris à l'école, maintenant apprenons l'histoire de notre famille, "notre patrimoine".

       acteacteacte

Quand vous avez eu la chance d'avoir dans les mains des manuscrits du XVIème siècle, je vous assure vous ne pouvez pas rester indifférent ; l'émotion est obligée de vous envahir.

Il y a plus de 20 ans, je fréquentais souvent les archives départementales d'Amiens ; elles se trouvent dans un endroit superbe, l'ancien couvent des Célestins, la salle de lecture donne sur le cloître. A l'époque il n'y avait pas affluence pour rechercher ses ancêtres. J'ai eu a consulter un manuscrit très ancien, quand il m'a été confié, j'ai du changer de place et me mettre à la première table sous le regard du président de salle, au cas ou je fasse une fausse manoeuvre et que j'abîme cette respectable antiquité.

Inutile de vous dire que j'étais très émue d'avoir cet honneur.

CIMG2159

Voici un parchemin que je possède représentant un autographe de Louis XIII

          acteacte

A la naissance de mon petit fils, j'ai réalisé que malgré toutes les précautions que je m'entourai pour ne pas recopier d'erreur ; les racines vers lesquels je me suis dirigées depuis tant d'années ne pouvaient me livrer avec certitude mes origines génétiques. Les moeurs à travers les siècles, mêlés aux abus sexuels, aux mariages précipités pour réparer une faute, aux secrets de famille, du reste j'ai souvent rencontré des enfants n° 1 qui n'étaient pas ceux du mari. Il ne faut pas croire, nous n'avons rien inventé, nos ancêtres n'étaient pas aussi réservées et prudes que l'on pouvait le penser.

CIMG0215CIMG0215CIMG0215

L'idée, m'est donc venue de maintenant me pencher uniquement sur une généalogie "cognatique" qui ne cite que les femmes et pour plus de précisions de mère en fille en n'oubliant pas malgré tout les papas présumés et en recomposant les familles complètes car frères et soeurs ont la même mère donc les mêmes origines.

C'est à dire :

1) mes petits eans

3) leur grand-mè

 

Vous pourriez avoir l'envie de me dire, ainsi, ça demandera beaucoup moins de temps. Pas certaine du tout, Car je vais m'aventurer dans une région française très particulière, puisque le berceau de mes mères en filles se trouve en Alsace, cette belle région qui m'a souvent fait rêver quand je voyais leur costume régional.

molsheim_alsacienne

Afin de rendre ces recherches plus étoffées, je vais donc me rendre au printemps prochain aux Archives de Strasbourg, petit n'amour et moi travaillerons toute la journée sur mes recherches et vers 16h30, nous partirons sur les pas de mes ancêtres et nous nous rendrons dans les villages trouvés chaque jour. Là, je photographierai les endroits anciens  qu'ils ont pu côtoyer : " les églises, les cimetières, les vieilles maisons, je me documenterai sur l'histoire des villages à différentes époques. Je sais déjà que je commencerai par Molsheim

 

molsheim_001

je reviendrai sur cette place avec son Metzig classé aux monuments historiques.

molsheim_5_001

Négligemment, je tremperai mes doigts dans l'eau de cette fontaine qui fut sculptée par Hans Frauler en 1609 au sommet de laquelle on y trouve un lion qui veille sur les armoiries de Molsheim.

molsheim2_001

Nous irons nous promener sur les bords de la Bruche admirer le moulin dit BauernmühleBauernmühle

molsheim3_001

Et j'irai prendre quelques renseignements sur cet Eugène Klein né en 1867 qui tenait une quincaillerie au début du XXème siècle, il pourrait être un neveu de ma tri-aïeule.

 

molsheim_alsaciennemolsheim_alsaciennemolsheim_alsacienne

C'est là peut être, qu'un de vous qui passez par ici pourrait m'aider. Je recherche une personne bénévole aimant la généalogie qui pourrait éventuellement me traduire certains de mes actes, c'est quand on arrive aux actes en langue étrangère que tout se complique. Plusieurs fois l'Alsace a été allemande et je ne connais pas cettee langue et quand avant la révolution, nous arrivons aux registres paroissiaux souvent ces derniers sont rédigés en latin. Donc vous voyez mon entreprise n'est pas si simple !

bouxwiller_3

bouxwiller_2

bouxwiller

Je me rendrai également du coté de Bouxwiller

Quand vous faites des recherches généalogiques et que vous êtes catholique, approchez vous des églises, rentrez et reposez vous devant le baptistaire, un de vos ancêtres y a  certainement été baptisé.

molsheim_3

Celui de Molsheim

En 1995, à la télévision française sur la troisième chaîne, est passée une magnifique série "Les Alsaciens ou les deux Mathilde", je me suis procurée ce DVD ; 6 heures pour m'imprégner de l'Alsace de 1870 à 1953 et mieux comprendre pourquoi les parents de mon arrière grand-mère Stéphanie KUOM

St_phanie_Kuom

étaient de ceux qui avaient opté pour la nationalité française après la guerre de 1870, cette guerre n'a duré que 5 mois, mais elle a permis aux prussiens de faire prisonniers 371.981 hommes et 11.810 officiers. En deux ans environ 50.000 alsaciens optèrent pour la France, d'autres pour l'Allemagne. Une guerre dont on parle peu et pourtant elle nous avait fait perdre l'Alsace et la Lorraine.

 

Mon Tri-aïeul Louis François Kuom avait 30 ans, marié,  il avait deux filles  2 ans , quelques mois. N'acceptant pas la domination allemande, il poursuivait les allemands avec des fourches, cela devenait dangereux, il a préféré embarquer sa femme et ses filles vers d'autres cieux. Il a rejoint un de ses beaux frères à Cambronne les Clermont dans l'Oise, pour  se refaire  une autre vie. En Alsace il était "peintre doreur". La petite famille s'installa à Rantigny , Louis François continua son métier ; deux autres enfants naquirent, mais l'Alsace lui manquait de plus en plus, il ne pouvait y retourner. En 1891 il  termina les vitraux de l'église de Rantigny et ensuite se suicida. Pauline sa femme restant seule avec ses enfants eut le malheur de perdre sa dernière petite fille en 1891, avec tous ces chagrins elle mourut en 1895. Quelques années plus tard en 1926, elle ne verra pas son petit fils Louis créer les magasins Kuom. célèbre dans toute l'Oise .,

229_1_

On ne s'intéresse pas forcément à la généalogie étant jeune, bien souvent on y vient en vieillissant ; alors je vous donnerai un conseil précieux. Interrogez vos parents vos grands parents sur leur enfance, tous ceux de votre famille qui ont vécu avant vous, et engrangez leurs souvenirs car même s'ils semblent ne pas vous intéressez au moment ou on vous les raconte, un jour ils ressortiront et vous les raconterez à vos petits enfants, c'est cela le patrimoine familial. Combien de fois je regrette de ne pas en avoir assez écoutés et engrangés.

 

Posté par manouedith à 18:17 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :