18 septembre 2009

Jamais partir sans provisions !

Lire, lire c'est un plaisir pour nous, il y a des périodes plus intenses que d'autres, mais cet été nous pourrons dire que cette distraction a supplenté les autres.

25

A Pralognan, j'ai une petite bibliothèque dans la chambre d'amis, les livres lus là bas, restent sur place pour ceux qui passent.

Le jour où nous sommes partis, cela tombait bien, je venais de recevoir la sélection de France-Loisirs, 35 ans que je suis fidèle. J'aime bien recevoir la sélection tous les trois mois, comme cela mes lectures "romans" sont variés et rarement je suis déçue.

26

J'avais, le premier en cours de lecture. Je l'ai donc terminé avant de commencer les autres.

27

Quand Louis séduisant quadragénaire à la recherche du grand amour, rencontre France, une jeune femme divorcée qui tombe immédiatement amoureuse de lui, tout pourrait être simple. Mais si Louis Neuville est veuf, il lui faut compter avec sa soeur jumelle. Alix, qui non contente de gérer sa carrière, a tendance à s'immiscer dans la vie privée de ce frère auquel elle voue une passion terriblement exclusive. Et puis il y a son fils  Frédéric, en pleine crise d'adolescence, qui accepte très mal que son père sympathise d'emblée avec le fils de France, un guitariste passionné. Jaloux mal dans sa peau, lui aussi est bien décidé à tout faire pour les éloigner l'un de l'autre, France réussira-t-elle malgré tout à conquérir l'homme de sa vie ?

Deuxième fois que je lis un livre de Françoise Bourdin, j'ai aimé, sans plus, et comme le premier livre, je trouve qu'il n'y a pas de suspens.

28

Assise au chevet de sa mère mourante, Cassandra se remémore son enfance aussi atypique qu'excentrique. Entre une mère joyeusement déjantée qui joue de la planche à repasser comme du piano et des locataires marginaux qui restent trop peu de temps pour qu'on se rappelle leur nom. Cassandra 13 ans, doit démontrer d'une maturité étonnante pour son jeune âge face à cette vie bohème, certes peu banale mais heureuse. Jusqu'au jour où la conduite obscène d'un pensionnaire fait s'effondrer son monde, et ses illusions d'enfant avec.....

J'avoue que j'ai adoré, en à peine deux jours je l'ai terminé.

 

29

Pékin 1908. A la cour de l'impératrice Guniang, véritable femme de fer vivant les dernières heures de l'empire chinois, manigances et complots se succèdent pour s'attirer les faveurs de la régente. A 18 ans, la princesse Anli ignore tout des véritables raisons qui lui ont valu sa place de dame de cour, mais s'attire, par sa bonté et son audace, la sympathie de sa maîtresse. La prenant sous son aile, elle lui attribue l'eunuque qu'elle a sauvé d'une sentence fatale. Mais cet acte vaut aussi à Anli l'hostilité et la jalousie des autres eunuques et dame de cour qui vont alors rivaliser d'intrigues pour assouvir leur vengeance et leurs ambitions.

Au début, j'ai eu du mal à rentrer dans  l'histoire jusqu'à la centième page, l'écrivain a fait beaucoup de recherches sur la Chine de l'époque et la vie dans la Cité Interdite, un peu fastidieuse au début mais très intéressantes quand même, je me prends au jeu et je suis certaine que j'irai jusqu'à la fin.

Livres Historiques, biographies de toute sorte, et romans ont ma préférence. 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


14 septembre 2009

Un petit coin de paradis en Tarentaise

Je vous en ai souvent parlé de notre paradis sur terre. Mais ces cinq derniers jours passés à Pralognan la Vanoise ont été un rêve.

Temps splendide - Personne, station fermée - Un calme inouï même sur le balcon - très peu de vacanciers, oui je vous le dis un rêve ! Pas d'Internet, pas de téléphone mis à part le iphone juste pour relever les émail. Tout simplement formidable.

IMG_82106

38

Allez, suivez-nous, rien que pour le plaisir des yeux, c'est nous qui faisons les efforts.

7

8

Soufflez avec moi, et une pluie de neige s'envolera.

9

3/4 d'heure de marche. Au détour du chemin : oh ! miracle le glacier du Génépi.

11

Mais aussi de jolies vaches. Tara pas trop rassurée.

18

19

13

Au loin le glacier du Péclet Polset, le seul glacier appartenant à un propriétaire privé.

16

Avec le télé objectif vous pouvez mieux l'admirer. Nous sommes déjà allés jusqu'au pied de ce glacier au refuge du même nom, la balade était longue, parfois difficile, mais à l'arrivée tout simplement "MAGNIFIQUE".

15

Arrivée à Montémont , hameau d'alpage. Quelques maisons rarement habitées plutôt des entrepôts pour le fourrage et autre.

14

 

Habituellement de cet endroit, nous poursuivons vers le Roc de la pêche, mais là nous ne pouvions pas, car nous avions Tara et comme nous devions passer dans le parc de la Vanoise, les chiens y sont interdits ; nous sommes redescendus par où nous étions montés. Belle balade 1 heure + 1 heure avec un petit dénivelé, qui malgré tout s'est fait ressentir le lendemain dans nos petites gambettes.

24

En redescendant, petit arrêt à Cholière pour vous faire admirer La Grande Casse.

Le jour suivant, repos au bord du torrent, tout en admirant les paysages

20

22

Pal mal non plus.

Petite tristesse, en apercevant notre  restaurant d'alpage dans cet état

23

Il a très certainement brûlé cet été. Il faut savoir qu'à cet endroit "Les Prioux", il n'y a ni eau potable, ni électricité, bien souvent seul des panneaux solaires sur le toit. Ce petit hôtel restaurant "La Bergerie" a quelques chambres pour l'été, l'hiver le hameau est fermé car situé dans un endroit d'avalanches. Nous aimions beaucoup y venir dîner le soir à la lumière des bougies et l'après-midi quand nous redescendions des sommets, une halte repos était la bienvenue devant une délicieuse tarte à la myrtille.

Mais nous pouvons aussi avoir les jours sans sortie, seulement repos-lecture sur le balcon.

31

Pas mal non plus la vue sur l'aiguille D'Aout, et les dents de la Portetta.32

Jamais je ne me lasse de mes séjours à Pralognan

2

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

10 septembre 2009

Oncieu dans l'Ain et les villages de pierre du Bugey

Il y a pas très loin de chez moi un drôle de petit village disposé autour d'un pré rond. Seulement 92 habitants. Mais vu depuis le col d'Evosges, il a de l'allure ce petit village.

IMG_7801

IMG_7802

il paraît qu'il est le seul en France à avoir cette particularité. "Tout en rond".

Depuis que je suis dans le Bugey, je reste admirative devant ces petits villages de pierre et surtout les immenses granges.

IMG_7805

Vous avez vu cette toiture ! et cette porte de grange ?

IMG_0755

IMG_7811

IMG_7812

bis

CIMG1749

IMG_7806

Dans beaucoup de villages on retrouve des lavoirs fleurit ou non

IMG_7808

CIMG7432

et aussi des fours banaux comme celui-ci prêt pour la fête du four

 

CIMG7447

CIMG7344

CIMG7349

 

Elle est belle je vous assure ma nouvelle région, même que ce Monsieur nous fait l'honneur de venir discourir ce matin sur un sujet épineux " la taxe carbone" dans notre gymnase.

 

sarkozy_

Dommage il n'aura même pas le temps d'admirer tout ça !!

Posté par manouedith à 00:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2009

L'athlète sur la plage se prénome Maxime

 

Cet été sur la plage de Conjux, vous auriez pu rencontrer un athlète aux genoux protégés !!

CIMG1908

Petit n'amour avait acheté ces protèges genoux pour refaire le carrelage de la cuisine, après travaux ils ont été recyclés pour le canoë, car parfois Petit n'Amour pagaie sur les genoux à "la canadienne", maix Maxime se les ait approprié pour faire une partie de ....

CIMG1911

il nous a bien fait rire notre Maxime

CIMG1910

 

CIMG1909

Nous ne lui connaissions pas ces talents !!

 

Sa cousine a voulu l'imiter mais :

thais_la_sportive

Je suis certaine que les parents qui passeront par ici, vont être surpris ! Talents cachés pour certain.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2009

Sur la route des délices ! en Provence

Quand vous descendez en Provence.

A partir de Valence vous commencez à saliver.

Premier arrêt : Montélimar et son nougat. Un petit détour par le Chaudron d'Or.

nougat_1

nougat_montelimar_2

vous dégusterez le traditionnel Nougat de Montélimar, tendre ou dur pour lequel a été choisi avec soin les matières premières nobles comme le miel de lavande de la drôme, les amandes d'Espagne, les pistaches de Sicile sans oublier la vanille, la meilleure celle de l'ïle de la Réunion.

second arrêt : un petit détour par Carpentras et ses célèbres berlingots

CIMG2142 IMG_8070

Une légende raconte que Clément V, en 1310 a créé le berlingot de Carpentras. Légende ou pas, le berlingot fait parti de l'histoire de la confiserie, c'est un pâtissier confiseur François Pascal LONG qui en 1840 eût l'idée d'utiliser le sirop des fruits confits comme base de composition de ces bonbons. Il obtint ainsi un premier ruban d'une pâte irisée, à laquelle il rajouta, idée lumineuse, un ruban d'une pâte blanche de sucre. Ainsi le berlingot avait une couleur ambrée, nervurée de fines rayures blanches. Le berlingot de Carpentras était né avec cette particularité unique.

Troisième arrêt environ 100 kilomètres plus loin : Aix en Provence et son calisson.

bonbons_17

cette délicieuse gourmandise est faite d'amandes douces finement broyées au melon provençal et aux écorces d'oranges, le tout dressé sur un lit d'hostie recouvert d'un écrin de glacé royale.

Je vous assure un pur délice, quand vous en dégustez un, obligatoirement vous en reprenez un second.

BONBONS_4 Vous reconnaissez ces boites de votre enfance ?

Mais il y a aussi en Provence une autre spécialité, "les fruits confits" les vrais ; pas ceux achetés en grande surface pour mettre dans les gâteaux, qui n'ont que le nom de pêches, cerises et autre. Moi je parle de ceux préparés artisanalement avec les plus beaux fruits du Comtat Venaissin.

BONBONS_11

Rien que pour le plaisir de vos yeux et vous faire saliver.

BONBONS_7 

BONBONS_10

BONBONS_9

Et pour terminer comme aimait dire ma fille Chrystel, quelques petites dernières pour la route.

BONBONS_5

BONBONS_3

BONBONS_2

BONBONS_6

Pour ceux la, je ne vous raconte même pas. Petit n'Amour et moi nous n'avons pas su résister.

Alors si vous passez à Fontaine de Vaucluse c'est ici qu'il faut aller

chocolatchocolat_2

 

Maintenant ceux ou celles qui ne sont pas gourmands et qui n'aiment pas les bonbons n'ont pas le mérite d'être minces.

 

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


30 août 2009

61heures30 dans la vie de Théma

Quelle joie ce dernier WE de l'été. Ma dixième merveille est venue nous rendre visite avec sa Maman, Malou et son grand frère. 1526 kilomètres aller et retour pour passer 61 heures 30 avec nous.

THEMA_DANS_LE_JARDIN

Théma a tout juste 6 mois

En si peu de temps, nous avons fait plein de choses et nous avons bien profité de toute la petite famille.

Th_ma_6_mois

Comme tout l'été le beau temps était de la partie, donc tous les repas dehors.

THEMA_AVEC_MAMAN

Une maman toujours aussi émerveillée devant son petit bonhomme !

IMG_8085

IMG_8139

Petit n'Amour lui a  appris les joies de la  balançoire

THEMA_AU_PIANO

sa maman lui a donné sa première leçon de piano !

IMG_8150 son grand frère  ses leçons d'escalade

IMG_8151

IMG_8152

Je ne vous raconte même pas les leçons de  gymnastique avec sa maman

THEMA_ON_JOUE

IMG_8100 et sur le tapis c'était pas mal du tout

IMG_8104

IMG_8101 IMG_8124

IMG_8113

Quand sa maman était petite, elle adorait jouer avec les franges du fauteuil, à l'époque elles étaient vertes et en grandissant son passe temps favori c'était de faire des tresses. Elle a promis de lui apprendre.

CIMG2163

Un peu grognon malgré tout, il n'a pas hésité à venir nous voir avec la roséole.

IMG_8161

Moment privilégié avec Malou, qui se promène dans le jardin pour l'endormir.

Nous avons même été déjeuner au restaurant pendant que Petit n'Amour et le Grand frère faisaient une grande balade de 18 kilomètres en canoë.

THEMA_AU_RESTO

au bord du lac

Malheureusement il est temps de repartir, car 7 heures de route quand même !

IMG_8166 IMG_8171

 

IMG_8173

Aurevoir à dans deux mois. 

Merci beaucoup  fille chérie d'être venue passer ces quelques heures avec nous, en attendant je sais que Malou m'enverra régulièrement des photos pour voir grandir au loin mon petit bout.

Maxime et Héloïse rentrent de vacances ce soir et prennent le relais avant de rentrer à l'école jeudi.

Posté par manouedith à 15:43 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

26 août 2009

Hôtel du Poète à Fontaine de Vaucluse

  1. Je vous l'avais dit, je vais vous emmener visiter l'Hôtel du Poète, un hôtel de charme fort sympathique. Je suis certaine que vous allez aimer. Pour de plus amples renseignements, vous trouverez le lien sur ma page d'accueil à gauche.

Z1

Vue depuis le parc à l'arrière

Z3

Comme vous l'avez vu dans mon dernier billet le parc est reposant malgré un léger brouhaha occasionné par l'eau, mais supportable et plutôt romantique.

A

B C

Notre chambre était dans la catégorie "Arpège" totalement dédiée à :

K

D

une déco appropriée

E F

Une salle de bains d'un blanc immaculé avec un sol en gré flammé.

G

Sans oublier ces petits paniers qui font tellement plaisir

4 catégories "Concerto""Arpège""Mélodie""Symphonie" Prélude junior suite, Adagio junior suite"

les prix en haute saison varient entre 90 et 310 euros.

Une salle à manger pour les petits déjeuner très accueillante

L

L'été c'est sur la terrasse avec le plaisir de partager avec les truites

R

une vue agréable et un jus de fruit pressé.

S T

Petit déjeuner a volonté, digne d'un brunch, servit de 9 h à 11 h.

Q

M N

Y

Le Hall de réception aménagé en salons de repos

Z

W

V X

U

 

J

En un mot, un raffinement comme j'aime.

une_lady

Posté par manouedith à 00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2009

Retrouvailles 47 ans après à Fontaine de Vaucluse

Retrouvailles 47 ans après ce n'est pas rien !

La dernière fois que nous nous étions vus c'était en 1962 et voici le dernier visage que Marcel et Danièle  avaient de moi.

1BIS

Et pourtant Marcel a fait parti de mes amis d'enfance, sa maman était une amie de la mienne, quand je venais chez mes grands-parents en vacances nous étions de la même bande.

2

Maud, mon amie d'enfance avec Dani.

En grandissant, Marcel a rencontré Dani  et moi un copain de Marcel. Nous nous sommes fiancés chacun de notre côté, 47 ans après ils sont toujours ensemble, pas moi !

3

Les aléas de la vie nous ont éloignés.

Maud qui habite Nouméa, vient en vacances tous les deux ans en France et cette année, elle avait décidé lors de son séjour, de réunir ses amis d'enfance. Par copains d'avant elle en avait retrouvé plusieurs. Cette année trop occupée pendant le mois de juillet je n'ai pas pu les rejoindre en Picardie. Mais au soir de leurs retrouvailles, elle m'a téléphoné pour me dire qu'un des couples qui m'avait bien connu, voulait me revoir et qu'elle leur avait donné mes coordonnées. Inutile de dire que le lendemain il y avait un petit mot dans ma boite émail. Plusieurs correspondances, des envois de photos ont été échangés dans la même semaine. Ils habitaient la région parisienne, mais ils descendaient en vacances à Aix en Provence.

22

23

 

Nous n'avions plus de temps à perdre, nous avons décidé de descendre deux jours en Provence pour les rejoindre. C'est donc à Fontaine de Vaucluse que nous avons trouvé un joli hôtel de charme "l'Hôtel du Poète" dont je vous parlerai prochainement.

19

Il faisait beau, même beaucoup trop chaud. Marc et moi nous avons décidé de trouver un endroit sympa pour passer l'après-midi à papoter à se retrouver et pour Marc à faire connaissance sans qu'il s'ennuie un peu, car ce n'est pas toujours drôle les retrouvailles avec des amis qui lui sont inconnus .

Notre Hôtel étant un ancien moulin restauré, avec de l'eau partout dans le parc, rien de plus agréable avec ce jour de canicule puisque c'était le jour le plus chaud de l'année pour nous retrouver.

10 13

14

16

IMG_8014

 

C'est à cette table que nous les attendions. Et je pensais à des retrouvailles surprises quand j'étais enfant. Un compagnon de guerre de mon grand père, (vous savez la grande guerre de "14"), était venu frapper à la porte de mes grands parents ; c'était moi qui avait ouvert, et je m'étais retouvée face à un couple de personnes "âgées" (ils avaient le même âge que moi aujourd'hui !!!) et ils m'ont demandé si c'était bien ici qu'habitait "Adrien Pascaut". Rien que d'y penser je souris, j'ai pourtant l'impression que c'était seulement avant hier....

11 heures 30, ils sont à la porte de l'hôtel. Emotion, je vous assure ça fait drôle de se retrouver 47 ans après. Mais après tout on est encore pas mal du tout !

4BIS

Nous avions été retenir une table dans  le jardin d'un  restaurant sympa du village. A l'hôtel c'est pratique dans le parc, il y a une porte  qui donne dans une ruelle au centre du village.

20 21

6

6_BIS

on en avait des choses à se dire. Après le café, nous sommes repartis dans le parc de l'hôtel bien au frais si l'on peut dire et là, l'appareil photos à chauffé croyez-moi.

7

Elles ne sont pas belles les comtesses  ?  comme a si bien dit Marcel !

8

9

Dans un endroit aussi charmant, les retrouvailles étaient encore plus belles.

12

17

18

Il y a encore un autre copain d'enfance " Marc Burren" que j'aimerais bien retrouver, on ne sait jamais si toi ou ton épouse passaient par ici, faites moi signe. 

 

 

 

Posté par manouedith à 17:12 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2009

Les Charmettes "La maison du Bonheur de J.J.Rousseau"

Pour la seconde fois, nous sommes retournés mettre nos pas dans ceux de  Jean Jacques Rousseau et de Madame Warens.

21_JEAN_JACQUES_ROUSSEAU

La simplicité telle que nous le ressentons dans cette maison à l'écard du tourbillon incessant de la vie moderne, nous fait dire : "et si c'était tout simplement ça le Bonheur".

1_bis

Aux portes de Chambéry, entre deux coteaux, le long de ce vallon on y trouve quelques maisons éparses, cachées par la verdure  très agréables pour ceux qui aiment un asile retiré et buccolique. Parmi celles-ci à mi côte se trouve Les Charmettes où Jean Jacques Rousseau et Madame Warens vécurent de 1736 à 1742.

17

Entrez avec nous

3

5

Jean Jacques Rousseau autodidacte, à la soif d'apprendre et de découvrir, c'est ici qu'il étudie la musique, la géométrie, l'histoire et bien d'autres matières et il se dit : " Commençons par me faire un magasin d'idées vraies ou fausses, mais nettes, en attendant que ma tête en soit assez fournie pour pouvoir les comparer et les choisir." (j'avoue que j'aime particulièrement cette réflexion).

6 8

15 CIMG2052

9

Emotion toute particulière de penser qu'ils ont posé leurs mains sur ce hoquet !

4

Au dessus des portes, vous pouvez admirer des ornements chinois peints sur papier et toiles tendues. Madame George Sand en Juin 1861 quand elle est venue aux Charmettes aurait dit : "je les crois réellement chinois, très vifs de couleurs" ; on retrouve cette phrase dans son album de dessins.

11

12

La maison n'est pas très grande, elle possède seulement deux chambres

7

Mais remarquez bien la porte sur la gauche, elle donne sur une échelle de meunier qui donne sur un espace réduit au-dessus du lit, avec malgré tout une petite fenêtre pour prendre l'air de la chambre. Très certainement pour un domestique.

10

Avant de rentrer dans les chambres, en haut de l'escalier en pierre il y a un oratoire.

IMG_7844

Depuis la fenêtre d'une des chambres on peut admirer le jardin aux plantes médicinales, cher à madame Warens.

16

Les Charmettes, furent pour Jean Jacques Rousseau une période de Bonheur ; dans ses confessions il dit : "je me levais avec le soleil et j'étais heureux, je parcourais les bois et les coteaux, j'errais dans les vallons, je lisais, j'étais oisif, je travaillais au jardin, je cueillais des fruits, j'aidais au ménage et le bonheur me suivait partout ; il n'était dans aucune chose assignable, il était tout en moi-même, même il ne pouvait me quitter un seul instant." (confessionbs livre VI)

Madame_Warens

Au centre de son ouvrage des Confessions on peut lire ses lignes dédiées à Madame Warens " J'avais besoin de me recueillir pour Aimer. Une maison isolée au pendant d'un vallon fut notre asile, et c'est là que dans l'espace de quatre ou cinq ans, j'ai joui d'un siècle de vie."

18

Dans les Rêves du promeneur solitaire, on peut relever : " J'avais désiré la campagne, je l'avais obtenue ; je ne pouvais souffrir l'assujetissement, j'étais parfaitement libre, et mieux que libre, car assujetti par mes seuls attachements, je ne faisais que ce que je voulais faire. Tout mon temps était rempli par des soins affectueux ou par des occupations champêtres." (comme c'est joliment dit.)

19

Période de formation et de bonheur, les charmettes ont permis à Rousseau de devenir lui-même, il dira encore : "Durant ce petit nombre d'années, aimé d'une femme pleine de complaisance et de douceur, je fis ce que je voulais faire, je fus ce que je voulais être."

20

Hier, quand nous avons décidé d'aller à Chambéry. Petit n'amour et moi sans nous concerter, avons eu l'idée  de retourner dans cet endroit calme et propice aux amoureux. J'espère que vous aurez aimé le partage de ces quelques instants de pur bonheur.

papillon

 

Posté par manouedith à 11:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2009

En passant par Chignin et petits plaisirs de Chine

Après avoir remis la maison en état, je vous assure une journée de ménage. Nous sommes partis à Pralognan préparer l'appartement pour la Nounou de Théma qui vient profiter de 15 jours de repos face à nos belles montagnes.

CIMG1758

Mais nous nous sommes arrêtés sur le chemin à Albertville, dans ma brocante préférée et j'ai chiné pour vous, regardez vous allez être jalouses.

CIMG2003 CIMG2004

50 euros le landau de poupées des années 1940

CIMG2010

15 euros ce bureau d'enfant

CIMG2007

Si j'avais eu encore de la place j'aurais craqué pour la seconde cuisinière, une Godin, regardez de plus près comme elle est belle, elle aurait sa place dans une cuisine ancienne ou pourquoi pas dans une entrée avec des fleurs dessus, comme je l'ai déjà vu dans l' entrée d'un restaurant.

CIMG2006

Que diriez-vous de ces premières cocottes minutes en déco dans votre cuisine

CIMG2008 cocotte

Je vais essayer de trouver une petite place pour la seconde dans ma cuisine.

Quittons la brocante et regagnons l'appartement il y a du travail qui nous attend.

La touche finale : un petit bouquet de fleurs pour l'accueil accompagné de trois petits produits régionaux comme cette bouteille de vin savoyard, un délice "Le Chignin"

CIMG2017 Chignin_Bergeron ETIQUETTE_2

 

Ce qui nous a donné l'envie de nous arrêter au retour dans ce petit village au-dessus de Challes les Eaux et de St. Jeoire Prieuré.

CIMG2030

Depuis l'autoroute ou la nationale on aperçoit cette chapelle St. Anthelme et

CIMG2028

de mystérieux vestiges médiévaux dont ces tours qui dominent les vignes

CIMG2034

 

Ces coteaux ensoleillés sont recouverts de vignes qui produisent un des meilleurs vins blancs de Savoie "Le Chignin" aussi bon que la célèbre Mondeuse.

CIMG2037

Dans un paysage de toute beauté

CIMG2048

CIMG2039

Ce propriétaire en a de la chance d'habiter au milieu de ce panorama exceptionnel

CIMG2032

CIMG2045 CIMG2046

CIMG2027

Qui pourrait se douter que nous ne sommes qu'à une dizaines de kilomètres au-dessus de Chambéry ?

CIMG2035

Quand nous nous promenons et que nous découvrons au détour d'un chemin un paysage aussi grandiose, nous ne regrettons pas d'avoir eu le courage à notre âge de quitter notre région d'origine pour découvrir d'autres horizons, et où nous avons l'impression d'être tous les jours en vacances.

Posté par manouedith à 20:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :